Réflexion – « Glamourisation » et imaginaire des lieux qui nous inspirent

 

Derrière ce titre, j’ai eu envie de proposer une réflexion autours du fait qu’un certain nombre d’auteurs francophones placent leurs intrigues très souvent dans une ville américaine, notamment New York ou, plus récemment Seattle avec les phénomènes 50 Shades, dans lesquelles pourtant, peu se sont déjà rendues. Sans recherche approfondie ou en se contentant d’infos glanées dans les séries à succès, il en résulte des résultats parfois curieux, loin de la réalité des villes en question.

Cette réflexion provient d’une discussion que Valéry Kumfu et moi-même avions eu hier à la Yaoi Yuri Con et, l’argument ressorti de la part de ses auteurs semblent que ces villes sont plus « glamour » que d’écrire une intrigue qui se déroulerait à Bourges ou à Toulouse. Je ne me permets pas de juger cela. Même moi, si je devais citer une ville que je considère comme « glamour », la première ville qui me vient à l’esprit, ce n’est pas une ville française mais bien la capitale autrichienne, Vienne.

Dans notre discussion, quelque chose m’a frappée concernant le choix des lieux d’un nombre de fictions francophones, ce serait le non-choix de villes où elles vivent ou connaissent, tout simplement. Alors que outre-Atlantique, Paris reste encore une ville glamour par excellence (Sex and the City et Gossip Girl ont eu un épisode spécial se déroulant à Paris, justement pour le côté sexy), nombre de mes compatriotes préfèrent le rêve américain. Je ne dis pas cela par chauvinisme mais je crois qu’on peut se réapproprier ces lieux qui nous sont familiers et ordinaires par l’imaginaire et leur donner ce côté un peu exotique et, avouons-le, un peu bling bling, qui fait le succès des séries teenagers tant appréciés. Par exemple, en ce qui concerne, j’ai vécu 5ans à Lyon dans le cadre de mes études et y fait des sauts réguliers pour du shopping. Récemment, la journaliste Sophie Jovillard d’Echappées Belles a consacré une émission spéciale Lyon et sa gastronomie. Au détours d’un bouchon et dans le secret des traboules, je me suis prise à redécouvrir cette ville. Lyon by night est une ville aussi qui se prête beaucoup aux mysères et à la sensualité. Autre exemple, une petite ville a imprégné ma rétine quand j’étais gamine, c’était Hyères les Palmiers, dans le Var. Loin de la folie Saint Tropez, de ses milliardaires à bord de Yacht aussi extravagants qu’indécents en période de crise et de ses boutiques de luxe qui, disons-le, ont totalement dénaturé ce petit village de pêcheurs du sud de la France (surtout dans la période estivale, en dehors, la ville, ou plutôt le village ne compte qu’un petit millier d’habitants), j’ai préféré Hyères dans le cadre d’une de mes fictions. Même si la ville a beaucoup changé de physionomie en une dizaine d’années, la vieille ville se prête remarquablement bien à l’imaginaire.

Après, évidemment, tout le monde a une image, parfois un peu cliché, d’une ville et, pour nous autres auteurs, notre perception joue évidemment dans l’envie de placer nos intrigues et nos personnages dans telle ville et non dans celle-ci ou celle-là. Pour reprendre l’exemple du Var, une ville qui ne me fait pas fantasmer des masses, c’est bien Toulon (malgré le superbe aménagement de la plage du Mourillon). Trop  « port militaire » à mon goût sans doute (et pourtant, je kiffe les sous-marins et les bateaux militaires en général et croyez-moi, le porte-avion Charles de Gaule est un sacré monstre en vrai).

En conclusion, je pense qu’on peut écrire une fiction, y compris une romance, sexy, glamour qui ne se déroule pas obligatoirement dans une ville comme NY ou Seattle mais aussi à Strasbourg ou Bordeaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s