Chronique Documentaire – Le crash du siècle : la catastrophe de Ténérife

Le crash du siècle : la catastrophe de Ténérife

Série documentaire : Mayday (VO), Danger dans le ciel (version France 5)
Genre : documentaire, reconstitution, épisode spécial
Durée : 90 min

Résumé :

Cette série documentaire étudie les accidents d’avions contemporains en montrant ce qui a conduit au crash. Cet épisode hors série relate la catastrophe de Tenerife qui est une catastrophe aérienne qui a causé la mort de 583 personnes, ce qui en fait à ce jour l’accident le plus meurtrier de l’histoire de l’aviation commerciale. Par le témoignage d’un des survivants, Warren Hopkins, en voix off, l’épisode retrace moment par moment les défaillances en cascade qui ont conduit à cette tragédie.

Mon avis :

La série documentaire « Danger dans le ciel » est une excellente série qui relate essentiellement les catastrophes aériennes et l’enquête qui suit pour déterminer les causes, accidentelles ou volontaires, qui ont causé la catastrophe. J’ai choisi de vous chronique l’épisode spécial sur la catastrophe de Ténérife, la catastrophe la plus meurtrière impliquant deux avions.

A l’aide des témoignages de ceux qui ont la chance de survivre, des contenus des boites noires mais aussi d’analyses de spécialistes, on suit pas à pas les faits terribles et les défaillances tant humaines que autres (météo, détournement de très gros avions sur un aéroport mal équipé ou, tout du moins pas adapté pour accueillir des jumbo jets, etc). Grâce à la reconstitution, on imagine facilement comment d’un voyage de plaisir où chacun rêve de vacances, tout se transforme en cauchemar et nous amène aussi à réfléchir qu’en la matière, il n’y a pas d’erreur sans conséquence. Les témoins restent très sobres malgré une émotion bien compréhensible à l’évocation de ces terribles souvenirs et, très probablement, un sentiment de culpabilité.

On ne peut éprouver que de l’incompréhension devant une telle cascade d’erreurs dont un certain nombre d’origine humaine. On se demande comment les deux contrôleurs n’aient pas demandé de l’aide pour gérer cette arrivée imprévues d’avions tout en sachant que les pistes n’étaient même pas adaptées et que la météo n’était pas favorable. Et bien sûr, la confusion de langage entre la tour de contrôle et le pilote du Pan Nam ou le stress du pilote du KLM qui a objectivement favorisé la catastrophe en voulant gagner quelques minutes à faire le plein de kérosène.

Les images reconstituant le crash proprement dit, bien que de synthèses, sont très impressionnantes et on se représente sans mal l’horreur et l’enfer vécus par les témoins rescapés.

Ce qui est tout aussi tragique dans de tels accidents, c’est qu’il faille des morts pour apporter de vraies améliorations, dont certaines apparaissent comme coulant de source.

Un documentaire vraiment intéressant que je recommande à découvrir. Il est à noter que si les catastrophes aériennes sont toujours impressionnantes et terribles par le nombre de blessés ou de morts qu’elles causent en une seule fois, elles restent néanmoins plus rares que le nombre de tués sur la route. Je me permets de glisser un petit message de prévention : soyez toujours prudents quand vous prenez le volant, vos vies sont précieuses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s