Movie/Serie/Book/Manga Challenge 2018

text-2884720_640

Allez, hop! On remet ça, en espérant plus de succès (ou plus de temps surtout).

Lilylit et Tinalakiller déclarons ouvert l’édition 2018 du Movie Challenge !

 

Le but du jeu est simple : découvrir 40 films pour 40 catégories différentes. Vous avez jusqu’au 31 décembre 2018 pour y arriver. Dans mon cas, je rajoute les séries, livres et manga

  1. Un film/série/livre/manga dont tu voudrais changer la fin
  2. Un film/série/livre/manga qui t’a déçu(e)
  3. Un film/série/livre/manga qui a eu de mauvaises critiques
  4. Un film/série/livre/manga que personne ne s’attendait à ce que vous aimiez
  5. Un film/série/livre/manga européen hors France
  6. Un film/série/livre/manga ni américain ni européen
  7. Un film/série/livre/manga qui se déroule dans le milieu médical
  8. Un film/série/livre/manga dont un personnage a le même nom / surnom que toi
  9. Un film/série/livre/manga avec un verbe à l’infinitif dans le titre
  10. Un film/série/livre/manga avec une saison dans le titre
  11. Un film/série/livre/manga avec un prénom dans le titre
  12. Un film/série/livre/manga dont le titre comporte une couleur
  13. Un film/série/livre/manga dont le titre contient un numéro
  14. Un film/série réalisé par un acteur/une actrice qui joue dedans
  15. Un film/série réalisé par un non-réalisateur à l’origine (hors acteur et actrice)
  16. Un film muet
  17. Un documentaire
  18. Un court-métrage
  19. Un film/série/livre/manga sorti l’année de ton bac
  20. Un film primé à Berlin ou Venise
  21. Un film primé à Cannes :
  22. Un film ayant remporté l’Oscar du meilleur film
  23. Un premier film/série/livre/manga
  24. Un film/série/livre/manga engagé
  25. Un film/série/livre/manga qui vous a mis en colère
  26. Un film/série/livre/manga avec un personnage atteint d’un handicap (physique et / ou mental)
  27. Un film/série/livre/manga qui n’est pas sorti en salles en France
  28. Un film/série/livre/manga se déroulant dans un lycée / collège / université
  29. Un film/série/livre/manga avec un acteur que j’adore
  30. Un film/série/livre/manga avec une actrice que j’adore
  31. Un film/série/livre/manga sensuel :
  32. Un film/série/livre/manga qui dure minimum 3 heures
  33. Un film /série/livre/mangase déroulant pendant les fêtes de Noël ou pendant la Saint-Sylvestre
  34. Un remake ou film ayant été objet de remake
  35. Un film tiré de série / ayant inspiré une série
  36. Un film adapté d’un livre que j’ai lu
  37. Un film d’animation
  38. Un film/série/livre/manga dont le héros n’est pas humain
  39. Un film/série/livre/manga basé sur des faits réels
  40. Un film/série/livre/manga avec une bonne BO

 

Je me permets de reposter les règles si vous souhaitez vous aussi y participer (et ne pas hésiter à passer chez Tinalakiller pour manifester votre intérêt).

Nous vous invitons évidemment à y participer. Et les manières pour jouer sont plutôt simples et nombreuses. Voici quelques exemples possibles (et j’imagine qu’il doit y en avoir d’autres) :

  • Poster sur votre blog les critiques des films vus
  • Juste signaler sur votre blog que vous participez au Movie Challenge et dire parfois (ou juste une fois) où vous en êtes
  • Juste nous dire (en n’oubliant pas de nous tagguer histoire qu’on vous voit mieux) où vous en êtes via les réseaux sociaux notamment sur Twitter ou Facebook
  • Manifester votre intérêt via des listes et / ou des critiques sur Sens Critique

Bref les possibilités restent multiples. Nous comptons vous donner une véritable liberté. Le principal est de faire ce Challenge pour vous. Pour vous amuser, vous ouvrir l’esprit, trouver un nouveau moyen de se cultiver, de regarder des films que vous n’osez pas encore regarder etc…

Nous restons à votre disposition pour répondre à toutes vos questions si vous en avez.

Si vous voulez y participer, manifestez-vous !

Publicités

Chronique Série – Hannibal (saison1)

Hannibal_promopic

Titre : Hannibal
Genre : Thriller, horreur, psychologique
Année : 2013
NB d’épisodes de la Saison 1 : 13 épisodes de 43 min

Résumé

Will Graham, professeur en criminologie à l’académie du FBI mais n’ayant pas le statut d’Agent Spécial (il a échoué aux tests psychologiques), est recruté par Jack Crawford, chef de la Division des Sciences Comportementales, qui souhaite utiliser son « talent » sur une enquête problématique. Graham souffre en effet d’une forme d’empathie extrême qui lui permet de « se mettre dans la peau » de n’importe quel sujet, de ressentir ses émotions et de comprendre son raisonnement. Cependant, ce don est très lourd à assumer psychologiquement et le condamne à une existence asociale.

Will ne bénéficiant pas du statut d’Agent Spécial, il doit obtenir l’approbation d’un psychiatre pour intervenir sur le terrain. Son suivi est donc confié au Dr Hannibal Lecter par Jack Crawford, qui souhaite garder cette collaboration discrète en évitant de faire appel à un psychologue du FBI. Il est alors loin de se douter que ce fin gastronome aux manières impeccables est en fait le meurtrier le plus recherché de Baltimore…

Mon avis

Chronique réalisée dans le cadre de Movie/Serie/Book Challenge 2017

Pour le challenge lancée par Tinalakiller, je vous propose une série dans les catégories Policier/Thriller et un série avec un prénom dans le titre

Très grande fan de l’univers de Thomas Harris et du film Le Silence des agneaux, à l’annonce de la série Hannibal, je n’ai pu que me réjouir à l’idée de retrouver le plus célèbre cannibal du cinéma, Hannibal Lecter. Sobrement intitulée du prénom de notre héros, la série nous propose une plongée vertigineuse dans le duel entre le profiler Will Graham et notre fin gourmet de chair humaine, Hannibal le cannibal. Je le dis en toute honnêteté, cette série fait partie de mon top 10 des séries sorties ces dernières années.

La série se démarque radicalement de son auguste aînée cinématographique avec une ambiance feutrée avec de grands moments de contemplations avec des séquences où la violence éclate intelligemment. On sent que Mad Mikkelsen s’est approprié à sa manière le personnage d’Hannibal en le dépoussiérant sans chercher à copier son illustre modèle que fut Anthony Hopkins des années auparavant. Sous son costume soigné, son visage à l’expression indéchiffrable, il parvient à donner à notre anthropophage préféré le côté inhumain du monstre qu’il est réellement et qu’il cache avec talent sous une allure distinguée et raffinée.
Le personnage de Will Graham est également brillamment interprété par Hugh Drancy qui parvient habillement à nous faire douter de sa propre perception de la réalité. Plus qu’un cauchemard éveillé, on peut parler dans son cas de folie éveillée puisqu’il lui-même ne parvient parfois plus à savoir ce qui est vrai et ce qui est dans sa tête. La manipulation mentale auquel se livre Hannibal et dont il est victime nous entraîne à nous poser la question de sa santé et même de ses propres limites. Il peut basculer lui-même à son tour dans le meurtre.
Les autres personnages sont tout autant soigné et ne bénéficient pas forcément d’un destin enviable à l’image d’Abigail ou même de l’agent Crawford, là aussi brillamment interprété par Laurence Fishburne et dont le rôle ne se résume pas qu’à encadrer son équipe.

Loin des séries du type Profiler ou Esprits Criminels, Hannibal propose une vision presque onirique de la démence. Même si on retrouve le code propre à un thriller avec des psychopathes avec quelques grandes lignes narratives (un ou plusieurs meurtres suivis d’une traque du criminel), les meurtres sont certes loin d’un meurtre « réel »avec des mobiles réalistes (untel transforme les gens en jardins, un autre en violioncelle etc), néanmoins, on sent toute la folie qui peut se nicher en tout un chacun.

L’épisode finale en est le triste reflet avec l’internement de Graham alors que le vrai tueur, à savoir Hannibal, lui rend ironiquement visite. Graham, pourtant persuadé d’avoir mis à jour le vrai visage de son psychatre, parvient quand même à semer le doute sur sa propre santé mentale.

En conclusion, la saison 1 d’Hannibal est plus que brillante, intelligente et une réappropriation fascinante de l’oeuvre de Thomas Harris.

Movie/Serie/Book Challenge 2017

Piqué sur le blog de Tinalakiller :

On ne va pas trop vous faire attendre : voici la nouvelle liste (avec des anciennes et des nouvelles catégories) du Movie Challenge, co-créée avec ma copinaute Lily !

Très personnellement, j’ai envie de l’élargir aux séries TV (y compris anime japonais) et aux livres (romans, mangas ou autres).

(Je commence à jeter mes idées)

Un film/livre tiré d’une série/livre qui a inspiré une série :
Gomorra

Un premier film/série/livre :
Film : Alien le 8eme Passager(1er film d’une saga)
Série/Anime :  Aux frontières du réel-X-Files(1ère série suivie avec assiduité)
Livre :

Un film/série/livre tourné/écrit dans un lieu où je suis allé(e) :
Film : Marie-Antoinette de Sofia Coppola
Série/Anime : Sous le soleil de Saint Tropez
Livre : Le Tribunal des âmes (Rome)

Un film/série/livre sorti l’année de mes dix ans (1993) :
Film : Jurassic Park
Série/Anime : Gunnm
Livre : Les contes cruels (manga)

Un film/série avec acteur/une actrice que je déteste :
Série/Anime : Scream Queens saison 2 (avec Taylor Lautner)

Un remake (film ou série) ou un film (ou série) ayant été l’objet d’un remake :
Série/Anime : Sailor Moon Crystal

Un film/série/livre qui se passe dans le milieu sportif :
Film : Shaolin Soccer
Série/Anime : Kuroko no Basket

Un film/série/livre de procès
Film : Nuremberg
Série/Anime : Damages

Un film/série/livre européen hors France :
Film : La Chasse
Série/Anime : The Killing
Livre : Ne les crois pas

Un film qui a reçu la Palme d’or
Elephant

Un documentaire
Série/Anime : Les clés de l’univers (saison 2, 3 & 4)

Un film/série/livre d’action/d’aventure
Film(s) : Hakuouki : danse sanglante à Kyôto et Hakuouki : le firmament des Samouraïs
Série/Anime : Arrow (saison1)
Livre : Survivants (Erin Hunter)

Un film/série/livre qui a marqué mon enfance/mon adolescence
Film : Bad Boys
Série/Anime : Série : Serial Experiments Lain
Livre : L’écume des jours

Un film/série/livre que j’aime bien secrètement
Film : Le Chaperon Rouge
Série/Anime : Rex Chien Flic
Livre : Gossip Girl

Un film/série/livre français
Film : Le Chat
Série/Anime : Tunnel
Livre : Pot-Bouille

Un film/série/livre qui est la suite d’un autre film/série/livre
Film : 300 : la naissance d’un Empire
Série/Anime : Saiyuki Reload
Livre : Gunnm Last Order

Un film/série/livre engagé
Film : Full Metal Jacket

Un film/série/livre sorti cette année
Film : Alien Convenant
Série/Anime : Famous in love

Un film/série/livre qui m’a fait pleurer
Film : La vie est belle
Série/Anime : X-1999

Un film/série/livre qui m’a fait pleurer de rire
Film : Astérix : Mission Cléopâtre
Série/Anime : Kaamelott Livre II
Livre : Ouran Host Club

Un film/série/livre d’un réalisateur/écrivain que j’adore

Une comédie
Série/Anime : Limited Hatsukoi

Une comédie musicale
Film: Chicago
Série/Anime : Mozart in Jungle (saison 2)

Un film/série/livre recommandé par quelqu’un
Série/Anime : Mr Robot (saison2)

Un film/série d’animation
Film : Ghost in the Shell : Solid State
Série : Serial Experiments Lain

Un film/série/livre que mon père adore

Un film/série adapté d’un livre que j’ai lu
Film : Les Malheurs de Sophie

Un film ayant obtenu un Oscar
Black Swan

Un film en noir et blanc
Le Port de l’angoisse

Un film/série/livre réalisé/écrit par une femme
Film : Twilight 1 : Fascination
Livre : Toi et moi à jamais

Un film/série/livre d’un réalisateur/écrivain asiatique
Film :  Hakuouki : danse sanglante à Kyôto et Hakuouki : le firmament des Samouraïs
Série : Hakuouki Shinsengumi Kiten
Manga : Akuma love song

Un film/série/livre d’horreur
Film : Blair Witch 3
Série/Anime : L’attaque des Titans (anime)/Tokyo Ghoul (anime)

Un film/série/livre avec un mariage
Film : Cendrillon
Série : Alerte Cobra (saison 16)
Livre :

Un film/série/livre LGBT
Film : Hybrid Child (OAV)
Série/Anime : Qeer as Folk (version US intégral)
Livre : Sekaiichi Hatsukoi (manga)

Un film/série/livre avec un prénom dans le titre
Film :
Série/Anime : Hannibal
Livre :

Un film/série/livre que je veux voir/livre depuis des années sans en avoir l’occasion
Film : Diamants sur canapé
Série/Anime :
Livre :

Un film/série/livre qui se déroule avant le XXe siècle
Film :  Hakuouki : danse sanglante à Kyôto et Hakuouki : le firmament des Samouraïs
Série/Anime : Hakuouki Shinsengumi Kiten
Livre : Assassin’s Creed Unity (roman)

Un film/série/livre policier/thriller
Film : Le Silence des Agneaux
Série/Anime : Hannibal
Livre : Le Chuchoteur

Un film/série/livre feel-good

Un film/série/livre qui n’est pas sorti en France

Encore une fois, si vous avez envie de participer – même si vous n’avez pas spécialement envie d’écrire à chaque fois votre critique (un simple résumé sur vos blogs ou même sur les réseaux sociaux peut largement suffire !) – n’hésitez pas, vous êtes VRAIMENT les bienvenus !! (et surtout, n’hésitez pas à faire un coucou à Tina, son blog est super riche et intéressant et c’est vraiment une personne agréable et ouverte à la discussion.

Films/Série/Livres Tops & Flops 2016

popcorn-1433331_640

Et voici mon palmarès Films/Séries TV/Livres/Spectacles/Mangas/Animes de l’année 2016. Alors, je vais être honnête, je n’ai pas tant vu de nouveaux films, en tout cas de films sortis cette année, donc certains des films qui sont des découvertes pour moi ne datent pas forcément de cette année.

1482361985_advantage_quality

Précédemment chroniqué ici, The Exorcist remporte haut la main la coupe de la meilleure découverte de l’année. Cette série, qui n’a pas joué de chance au niveau diffusion (entre certains épisodes, il fallait compter 2 semaines, faute à une compétition de sport et à Thanksgiving) a su réveiller mon impatience et calmer l’attente de la saison 7 de GoT et la fin de PLL.

 

05star

Catégorie Série TV

Parlons-en un peu de GoT avec un 5 étoiles pour la saison 6. Je n’avais pas du tout accroché la saison 5 mais la saison 6 a clairement relevé le niveau. J’attends désormais avec impatience la nouvelle saison qui va vraiment se faire désirer puisqu’elle ne devrait être diffusée que courant été 2017. Pour patienter, durant les fêtes, HBO prévoit un vrai marathon GoT (soit 60h de diffusion!) pour se revoir l’intégralité de la série! (source Le Figaro)

Catégorie film

Chroniquée sur le blog, indéniablement, The Witch a été LE film qui m’aura marqué cette année. Un film dont le réalisateur a su marquer d’une empreinte particulière avec son ambiance, le soin apporté au cadre sauvage, à l’ambiance angoissante et claustrophobique et à une photographie exceptionnelle pour un premier film. A découvrir absolument!

Autre film qui a durablement imprégné ma rétine, c’est bien Requiem pour un massacre (Come and see pour le titre VO). Un des plus grands films de guerre réalisés jusqu’à présent.

Catégorie Livre

Indéniablement, le troisième volume de W3  a été un dénouement quasi apolcalytique sur un thème sensible : le trafic et la traite d’êtres humains. Les auteurs n’ont pas peur de faire mourir des personnages auxquels on s’attache comme Valentin mais aussi de les rendre tous plus réalistes et évoluent réellement en trois volumes haletants. Un volume racontant l’histoire de l’un des personnages clés mais mystérieux de l’histoire est en prévision de sortie.

Certains pourraient dire que c’est du copinage mais mon amie Valéry est une sacré bon auteure de romance et une bonne écrivaine tout court. Et je lui souhaite une grande réussite car elle le mérite et le prochain livre, même si je l’ai pas encore fini est lui aussi écrite par une amie que j’apprécie énormément que je salue :

La version fanfiction m’avait éblouie mais cette version-là est encore meilleure d’après les premiers chapitres que j’ai lus. Bravo à Hope Tiefenbrunner qui a une plume absolument exquise!

Catégorie Spectacle/Concert

Une sacrée bonne surprise que ce concert, précédemment chroniqué. Retrouver tout ce qui m’a fait aimer Epica, les tubes du groupe, les morceaux classiques etc a été agréable à revisionner et à chanter également.

04star

Catégorie Série TV

Autre bonne surprise, Channel Zero qui m’a totalement happée sur les 6 épisodes de la saison 1. Ambiance étrange, onirique, cette série exploite l’idée des creepypasta tout en ajoutant une touche qui fait indéniablement penser à l’univers de Stephen King.

Alors la saison 7A de Pretty Little Liars a relevé le niveau après la désastreuse et plus mauvaise 2nde partie de saison que fut la 6B. On retrouve ce qui faisait le charme et l’attrait de la série (notamment la saison 3 et 4 les meilleures de la série). Les filles qui enquêtent, farfouillent partout et se fourrent dans des situations pas possibles. J’ai adoré Hanna en mode Terminator vengeresse et la révélation sur Spencer à l’épisode 10. Espérons que la fin de la série qui devrait s’achever le 20 juin (la série reprend courant avril) saurait faire honneur à l’ensemble de la série qui, pour moi, a été une excellente adaptation des romans de Sara Shepard.

Catégorie film

J’ai eu une période où j’ai eu envie de m’enfiler (au sens figuré du terme) des thrillers coréens et j’ai déniché cette petite perle I Saw The Devil, une histoire d’une vengeance froide, sans sentiment ou de romantisme neuneu, une bon polar noir à souhait comme savent le faire nos amis du pays du matin calme. Haletant, se posant les questions du bien et du mal, de la victime et du bourreau, ce thriller est un vrai petit bijou à découvrir d’urgence!

Catégorie Documentaires

Tombée totalement par hasard sur une rediffusion sur la chaîne 23, L’ombre d’un doute sur l’affaire des poisons et sur la Peste de 1720 : a-t-on sacrifié Marseilles? ont été deux documentaires historiques d’une grande qualité tant par la narration que la recherche documentaire pour résoudre deux grandes énigmes de l’Histoire. On sent que les historiens ont vraiment enquêté pour nous permettre deux siècles et demi plus tard des réponses fouillées à ces interrogations.

Catégorie Manga/Anime/Dessin Animé

La saison 3 du reboot de Sailor Moon, Sailor Moon Crystal est indéniablement la meilleure des trois saisons sorties actuellement. Même si certains graphismes m’ont parfois gênées, la qualité et le respect de l’histoire imaginée par Naoko Takeushi sont absolument indéniable. Néanmoins, le bémol reste les attaques et les transformations qui étaient nettement supérieures dans l’anime original.

03star

Catégorie Série TV

Alors, série qui a un bon gros point : montrer la vie de musiciens classiques, sujet plutôt rares, le classique faisant moins vendre que la vie de Kim Kardashian. Alors le côté sex, drug and classical music a un côté plutôt prometteur, d’autant qu’il se base sur les mémoires du musiciens new-yorkais Blair Tindall, Mozart in the Jungle: Sex, Drugs, and Classical Music et le héros fait vraiment penser au célèbre et flamboyant chef d’orchestre Gustavo Dudamel. Néanmoins, la saison a peiné à me convaincre. Un second revisionnage serait sans doute nécessaire.

 Catégorie film

Tout juste fini de le regarder et je peux dire que ce 3eme volet d’American Nightmare m’a pas mal plu. Alors le concept a fait sauter au plafond de nombreuses personnes (cf les critiques sur AlloCiné) mais très personnellement, ce film et les 2 autres volets offrent pour moi une parabole intéressante sur nos sociétés actuelles où, malgré les avancées de la civilisation et des droits de l’homme, l’humain en tant que tel reste dominé par son cerveau reptilien et par la violence intrinsèque. Bref, une chronique en prévision car j’ai pas mal de choses à dire sur ce film!

J’ai beaucoup hésité à noter ce film que j’ai découvert en m’intéressant à l’affaire qui donne le titre de ce film. D’un côté, on sent quand même un certain soin dans la réalisation avec une ambiance qu’on retrouve par exemple dans les films de cape et d’épée style Les Trois Mousquetaires (1948). D’un autre, certaines libertés historiques prises par le réalisateur (une seule messe noire alors qu’il a été prouvé que Mme de Montespan en a fait trois et que ce n’est pas la Voisin qui a balancé sur cela mais sa fille bien après la mort de sa mère) et la mort de Melle de Fontanges assassinée par cette dernière (alors que des recherches récentes tendraient à démontrer le contraire) m’ont quelque peu dérangée et certaines transitions entre les séquences qui ne rendent pas service à l’intrigue donnant un côté un peu amateur. Donc, j’ai tranché en « sur-notant » (à mon avis et entre de grands guillemets car ce film est loin d’être un flop) ce film car c’est quand même l’un des rares films à traiter de cette affaire politico-judiciaire et le jeu des acteurs reste quand même remarquable.

Catégorie Livre

Le deuxième et dernier volumes des Perfectionniste a été une agréable distraction avec un bon twist final mais reste quand même en dessous des Menteuses. Néanmoins, une série adaptée de cette saga en deux tomes pourraient être intéressants et un bon successeur à PLL.

Catégorie Manga/Anime/Dessin Animé

Un dessin animé totalement fun et loufoque entre cette année dans mon palmarès. Normalement destiné à un public enfant et adolescent, Flapacha où es-tu? a été un gros coup de coeur qui pourra aussi amuser les plus grands. Les personnages sont drôles, attachants, le chara-design totalement déjanté sans pourtant être négligé comme on peut le voir parfois dans le dessin animé offre une touche d’originalité. Le flapacha m’a d’ailleurs fait penser au dahu. Alors oui, ça vole pas toujours très haut mais qu’est-ce que ça fait du bien de regarder un dessin animé qui ne prend quand même pas les enfants pour des crétins. A dévorer sans modération !

 

02star

Catégorie Série TV

Et là, pas un flop mais presque, la saison 6B de Pretty Little Liars et la saison 2 de Scream. Tant une difficulté à faire un bond crédible de 5ans avec de nouveaux secrets qui tiennent la route dans le 1er que tant qu’une intrigue bâclée avec un mobile aussi nulle que prévisible du meurtrier pour le second, ces deux saisons ont été de grosses déceptions malgré de bonnes idées mais malheureusement très mal exploitées par les scénaristes.

Catégorie film

Malgré un moment agréable, Encore un baiser n’écope pour moi qu’un deux étoiles. Il est loin derrière Juste un baiser même si on retrouve avec plaisir Carlo et ses amis dix ans après. Si le film reste soigné et demeure une comédie à l’italienne typique, j’ai été moins charmée que son prédécesseur.

Une grosse déception que fut ce nouvel opus de la célèbre saga galactique. Si je lui met quand même un deux étoiles, c’est bien parce qu’il reste un poil de fesse supérieur à l’épisode 1.

01starCatégorie film

Un énorme flop pour ce Independance Day 2 qui est brouillon, caricatural, téléphoné, cliché et j’en passe. J’avais hésité à aller le voir avec mon meilleur ami (coucou Sidi si tu passes dans le coin!) mais j’ai bien fait de ne pas lui imposer ce navet absolument infâme, indigeste et à l’humour débile. Des idées mais au final un festival de grand n’importe quoi. Quand on voit un tel sommet de bêtises, on se demande vraiment si les extra-terrestres auraient vraiment envie de débarquer sur notre bonne vieille planète.

Chronique Série TV – Plebs

Titre : Plebs

Genre : comédie (interdit aux moins de 15ans – classification UK)

Réalisateur : Tom Basden, Sam Leifer

Nb. de saisons : 2

Nb. d’épisodes : 14

Durée : 25 minutes

Résumé

La série suit les aventures de deux amis, Marcus et Stylax ainsi que Grumio, l’esclave paresseux de Marcus. Marcus et Stylax partagent un appartement en banlieue, travaillent comme copieur et déchiqueteur dans un bureau dirigé par une patronne autoritaire et snob, Flavia, tentent de se faire une place dans la société et rêvent aux filles. Stylax cherche sans cesse à multiplier les aventures sexuelles et se faire inviter dans les soirées à la mode. Marcus, plus réservé, souvent malchanceux, espère séduire une jeune bretonne, tout juste arrivée de son île natale et qui s’est installée avec son esclave Metella dans l’appartement voisin.

La série joue systématiquement sur les anachronismes et la transposition des réalités, interrogations et problèmes du monde actuel.

Mon avis

Pour changer un peu, laissez-moi vous proposer une chronique d’une série TV qui a été un petit coup de coeur. Mélange secoué totalement improbable de Kaamelott, de Workaholics et d’humour le plus graveleux et en dessous de la ceinture possible, Plebs est une série totalement déjantée mettant en scène trois jeunes hommes, Marcus, Stylax et l’esclave Grumio (une sorte de Grumpy cat à tête de champignon) vivant dans une insula (l’ancêtre des HLM pour simplifier) avec pour ambition de gravir l’échelle sociale. Chaque épisode est prétexte à divers quiproquos, souvent autours du sexe, il faut l’avouer. D’où l’interdiction (justifiée) aux moins de 15ans.

Série inédite en France, chaque épisode tourne autours d’un sujet avec pour fil rouge : l’amour sans espoir de Marcus, une sorte de geek avant l’heure malchanceux et enchaînant les maladresses, pour la jolie mais stupide Cynthia, la bretonne débarquée fraîchement à Rome dans l’espoir de devenir actrice, les aventures sexuelles et sans prise de tête de Stylax, un obsédé sexuel, qui finissent souvent en eau de boudin et l’amour inconditionnel de Grumio pour la nourriture et la paresse. Bourrée volontairement d’anachronismes en tout genre entre le langage plutôt fleuri (hum hum) de Stylax, le proprio trafiquant de drogue, Flavia la supérieure de nos deux héros, sorte de Lisa Cuddy version romaine riche et snob, tout en reprenant les clichés habituels sur la Rome antique (les orgies, régler des problèmes cruciaux dans les latrines), la série utilise des problématiques bien actuelles comme sujet. Que ce soit sur la question de l’emploi avec les jobs sans avenir que font nos héros, l’ascension sociale basée sur l’apparence et les sorties dans les endroits branchés de Rome, l’intégration avec l’arrivée d’une joyeuse troupe de Traces vendeurs de bananes ou même les petits trafics du proprio avare et dénué de scrupules ou d’autres sujets.

Les décors et les costumes sont plutôt soignés pour une comédie qui ne se prend pas au sérieux. On sent dans le jeu des acteurs qu’ils prennent plaisir dans leurs rôles de jeunes romains décalés qui cherchent leur place dans Rome, ville grouillante de vie et frémissante de tentations en tout genre.

A découvrir si vous appréciez l’humour bien graveleux.