L’initiation de Claire par Valéry K Baran

59480726_2097620450286351_6326523110891716608_n

Après plusieurs mois sans me repencher sur mon blog, ma vie professionnelle s’étant stabilisée (je suis enfin en CDI ! ), je vous propose un article un peu particulier. En effet, une de mes meilleures amies et une excellente écrivaine, Valéry K Baran, voit le rêve de tout auteur se réaliser : la publication en version papier d’un de ses romans. Et pas n’importe lequel. Il s’agit de « L’initiation de Claire« , l’une des ses oeuvres la plus emblématique. J’espère que cette première publication sera suivie de succès, bien sûr mais aussi d’autres romans.

L’initiation de Claire – présentation du roman, du projet et de l’écrivaine.

Biographie de Valéry K Baran

49855648_100338481072551_4541063639251025920_o

Avant de se mettre à écrire, Valéry K. Baran a beaucoup voyagé, fait beaucoup de rencontres, beaucoup aimé découvrir des univers différents, et surtout beaucoup aimé les livres. Le rapport à la sexualité la passionne : comment les personnages vivent l’exposition de leurs corps et de leurs désirs, comment l’envie se mêle à la crainte, à la pudeur, au franchissement de limites, à la passion… Toutes les sexualités l’intéressent et elle écrit autant d’histoires entre homme et femme que d’histoires entre hommes, ou avec encore plus de diversité. Ses histoires torrides font toujours la part belle aux sentiments.

Où retrouver Valéry

-> Sur Facebook

Valéry K Baran & Hope Tiefenbrunner  : Le blog de Valéry et Hope et leur page Facebook.

Lemon Laboratory : blog qui héberge les romans chauds, romantiques de Valéry, Hope et Magena Suret.

Petit aparté : avec Valéry, nous nous connaissons depuis un bon moment. Notre première rencontre a eu lieu à la 1ere YCON de Lyon en 2011 et elle fait partie de mes plus belles rencontres. De plus, ses propres réussites m’ont souvent redonné le courage à continuer mes propres textes à des périodes de ma vie où je me laissais gagner par le désespoir. La sortie papier de « L’initiation de Claire » en fait partie. J’ai enfin repris mes propres textes après plus de deux ans que j’ai consacré à ma formation professionnelle.

Pour la sortie de son roman phare, Valéry a fait le choix du crowdfunding ou financement participatif avec des paliers en fonction du don de chacun. Je trouve cette démarche vraiment bien car elle permet à chacun de participer à la réalisation du travail de Valéry à la hauteur de ses moyens.
De plus, en fonction du don, vous pouvez avoir en plus des livres, des goodies comme des marques pages ou des choses plus coquines et, le plus important, une dédicace de Valéry. Les dédicaces, c’est la vie 😉

Voici le planning pour le blog tour où les bloggueuses publieront articles, interviews ou autres.

59521480_2101349326580130_170429116963618816_n

Je vous laisse découvrir le projet en cliquant sur le lien ci-dessous.

Lien pour participer

L’initiation de Claire – L’intégrale papier
.
613 pages / 14,8 x 21 cm / disponible en intégrale en 1 volume ou en intégrale par saison (2 volumes)

59897257_2107412565973806_854040794972028928_n

Résumé du roman

Claire ne saurait pas vraiment expliquer pourquoi elle est venue dans ce club très privé. Peut-être à cause de ce mot mystérieux, qui l’effraye et la fascine à la fois : « donjon ». Peut-être pour oublier qu’elle a offert les plus belles années de sa jeunesse à un homme qui ne les méritait pas. Peut-être pour se trouver elle-même et se révéler enfin. Mais au détour d’un couloir obscur, elle croise un regard. Son regard. Et elle sait que c’est lui. Celui qui l’initiera aux secrets d’un monde où plaisir et douleur sont intimement liés…

Quelques extraits

Mathieu/Claire – bondage – saison 1

– Lève les bras, répéta-t-il d’une voix plus chaude, en se collant à son dos.
Il posa la main sur son ventre, puis la fit remonter, empaumant l’un de ses seins dont il malaxa la rondeur, avant d’en triturer le mamelon. Le plaisir monta aussitôt, depuis son bas-ventre encore échauffé jusqu’à sa gorge. Le sentir la tenir ainsi provoquait en elle des réactions contradictoires : excitation, angoisse, désorientation… Elle se laissa aller en arrière, cherchant son contact. S’abandonner dans ses bras lui aurait plu. Il libéra son cou pour glisser dans sa bouche deux doigts qu’elle ne put s’empêcher de sucer avec envie. Enfin, il ôta ses doigts et la tint quelques secondes contre lui, posant simplement le menton sur l’arrondi de son épaule dans un geste qui lui parut étonnamment tendre.
– On parlera après, répéta-t-il dans un souffle, et elle sentit dans le sérieux de son ton en quoi il s’agissait d’une promesse.
Puis il recula et fit passer un premier pan de la corde sur son corps, avant d’en vérifier la tension. Elle fixa le contraste du noir sur le blanc de ses seins. Le mystère. L’inconnu. La peur et la fébrilité de savoir ce qu’il voulait mêlées.
Qu’elle soit à ce point docile persistait à la surprendre.
– Ce sont des liens en coton, expliqua-t-il, parfaits pour un nouage sur les parties sensibles du corps. Ils ont le mérite de ne pas être agressifs pour la peau, mais ne seraient pas assez solides pour d’autres actes, comme une suspension, par exemple.
Elle tourna la tête vers lui, tandis que des images se formaient dans son esprit. Des images perturbantes. Des images effrayantes. Des images qu’une fois encore, elle n’était pas sûre de vouloir visualiser ni de vouloir rejeter.

Second extrait de la saison 2

Mathieu/Claire – prise de pouvoir de Claire – saison 2

À travers les feuilles des arbres qui les surplombaient, le soleil posait sur le visage de Mathieu des éclats de lumière qui se mouvaient au gré du vent, passant sur ses paupières à demi fermées, sur la ligne de sa mâchoire et, plus bas, le triangle d’ombre qui marquait l’avant de son cou. Son T-shirt au col ample laissait apercevoir le relief de ses clavicules. Elle devinait ses épaules larges sous le tissu, ainsi que les courbes et les creux de son torse, voyait même une bande de chair au-dessus de la ceinture de son bermuda.
Elle prit appui sur un bras et remonta, rêveuse, le bas de son T-shirt. Son ventre lui apparut.
– Tu ne me touches pas ? murmura-t-elle.
– Non.
– Pourquoi ?
– Parce que ce n’est pas ce que tu veux.
Elle ne saisit pas le sens de ces mots. Elle leva les yeux sur lui.
– Parce que tu veux me toucher, toi, précisa-t-il.
Son regard présentait des profondeurs inhabituelles, plus douces.
– Parce que tu veux me posséder.
Elle en fut stupéfaite.
D’un coup, elle fut sur les genoux, ses mains de part et d’autre de son corps alangui dans l’herbe. Elle se mordilla la lèvre inférieure, captivée.
Mathieu ne lui avait jamais laissé le pouvoir, auparavant.
– Lève les bras, dit-elle.
Il eut un sourire en coin, presque arrogant dans la manière dont il la fixa. Il n’en obéit pas moins, et son geste fit remonter plus encore son T-shirt.
Elle le contempla.
Il était provocant ainsi, la scrutant, la tête posée sur son avant-bras, les lèvres incurvées en une ébauche de sourire amusé. Un félin s’offrant à ses caresses. Mais le fait qu’à tout instant il pourrait sortir les crocs et reprendre le pouvoir était manifeste.
Elle posa la main sur ses abdominaux les faisant durcir sous sa paume. Elle remonta plus haut, étirant le tissu au passage, suivant le grain de la chair. Lorsqu’elle vit ses tétons, elle s’arrêta. Mathieu la fixait avec l’air du Diable.
– Tu joues, lui dit-elle.
– Peut-être.
Il n’en avait pas l’air, cependant, tandis qu’il lui répondait.
Son regard partit dans le vague et il ajouta :
– Peut-être pas…

Mon avis

Si l’on pourrait croire que L’initiation de Claire serait un énième roman de new Romance surfant sur la vague 50 Shades, détrompez-vous !
Tout d’abord la plume de Valéry est absolument excellente, un vocabulaire recherché, un style littéraire soigné et travaillé. Les passages hot sont vraiment chauds et très sensuels !  Nul doute que la température va monter à la lecture de ces passages !
De plus, les descriptions sont tellement vivantes qu’on a l’impression d’être avec Claire et de son épopée érotique dans le donjon.

Ensuite, parlons un peu des personnages. Oubliez immédiatement la niaise Anastasia Steel. Claire est une jeune femme que je trouve beaucoup plus proche et réaliste des jeunes femmes actuelles. Le sexe n’est pas un continent tabou et inconnu. Claire a déjà une certaine expérience, un vécu charnel qui ne s’est pas très bien terminé (je ne vous dis rien pour ne pas spoiler) et continue de se chercher. C’est pour cela qu’elle pousse la porte de ce club SM. Forte et fragile, on peut dire qu’on peut mieux s’identifier à Claire et à ses désirs.
De la découverte de Claire aux pratiques de domination et de soumission, on devine qu’au delà d’explorer des fantasmes, il s’agit d’abord d’un parcours initiatique à travers des pièces, par ailleurs très bien décrites. Mais un enjeu bien plus important se dégage petit à petit.
Ensuite, l’autre personnage clé, Mathieu un switch mais qui sera le dominant de Claire. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est qu’on est loin du clinquant à la Christian Grey. Même si on devine qu’il s’agit d’un personnage tourmenté, j’ai trouvé que c’est un pesonnage riche, authentique et complexe. De plus, on est loin du personnage fictif de E.L. James. Mathieu n’est pas un milliardaire, résultat d’une sucess story à l’américaine, avec une face obscure. Et c’est ce qui le rend vraiment fascinant et qui donne envie d’en savoir plus.

Venons-ens aux scènes érotiques. Celles-ci sont particulièrement soignées, brûlantes et absolument pas vulgaires. On alterne moment de tendresse et moment plus orienté SM pur. Oubliez la chambre rouge avec son cortège de cliché. Le donjon propose une plongée dans cet univers que je trouve autrement plus riche et étoffé que ladite chambre. Le désir féminin comme masculin sont très bien décrits.
Au fur et à mesure, on pourra découvrir également un triolisme et des tensions homo-érotiques.  Mais je ne vous en dis pas plus, vous laissant le soin de découvrir tout cet univers.

En conclusion, L’initiation de Claire est une excellente saga érotique qui mérite sa version papier et son autrice récompensée par son travail et son courage d’avoir entrepris la difficile et éprouvante aventure de l’édition. Je vous invite vivement à participer à ce projet qui est un beau projet.

Publicités

[Musique] Top 10 de mes musiques préférées (hors musique classique)

music-159870_1280

Pour reprendre mon blog et lui donner une chance de continuer à vivre, je vous propose un petit top musical avec mes 10 musiques préférées, tout genre confondu. Comme je parle de musique, il s’agit d’abord d’un ressenti personnel.  On retrouvera du Metal ou de la musique de films/séries ou même de la musique d’anime. Il m’a été difficile de classifier mais je me suis efforcée de proposer un top au plus proche.
J’ai exclu volontairement la musique dite classique qui aura son propre classement dans un prochain article (sinon, il m’aurait fallu faire un top 20 ou même 100 et ça aurait été impossible pour moi de ne pas faire d’ex aequo.

N’hésitez pas à faire partager votre top musical en commentaire !

Numéro 10

Yuki Kajiura – .hack//Liminality

Pour ce numéro 10, je voulais vous choisir une musique de la compositrice Yuki Kajiura qui est pour moi fait partie des meilleurs compositeurs de musique actuelle. Mais vu qu’il m’est difficile de choisir parmi sa très impressionnante discographie, je vous propose un des morceaux que j’ai vraiment préférés et que j’écoute toujours avec autant de plaisir, issue de l’univers de .hack Liminality. Néanmoins, je vous invite à découvrir sa musique qui projette dans une sorte de féérie.

Numéro 9

Ramin Djawadi – Game of Thrones Opening

Le générique de Game of Throne vient prendre position en numéro 9 ! Cette musique est une des plus épiques que je connaisse et dès les premières notes, on se retrouve directement à Westeros, chevauchant des dragons et combattant the Night King. Ok, je disgresse mais avouez-vous que ce générique est en passe de devenir mythique.
Je vous propose d’écouter cette version avec orchestre et un petit fan trailer.

Numéro 8

Riyu Kosaka – Danzai no Hana ~Guilty Sky~ (ending de Claymore).

En numéro 8, l’un de mes endings préférés, à savoir celui de l’anime Claymore que je trouve absolument superbe, nostalgique tout en ayant une dose d’épique.

Numéro 7

Ling Tosite Sigure – Unravel (Opening de Tokyo Ghoul)

Et en 7, l’un des openings le plus marquant de ces dernières années, celui de Tokyo Ghoul qu’on reconnaît quasiment aux toutes premières paroles. La voix du chanteur est absolument déchirante qui retransmet à la fois espoir et désespoir.

Numéro 6
Kanon Wakeshima – Suna no Oshiro (Ending de Vampire Knight Guilty)

Un autre ending sublime par Kanon Wakeshima qui a également proposé le premier ending de Vampire Knight, Still Doll. Mais clairement, je préfère cet ending-là.

Numéro 5

KoRn – Coming Undone

Il m’a été difficile de ne choisir qu’une seule chanson de KoRn mais j’ai décidé de vous proposer Coming Undone de l’album See You On the Other Side qui fait partie de mon top 3 des albums de KoRn, le premier étant Issue, l’album qui m’a fait découvrir le Nu Metal.

Numéro 4

Tool – Jambi

Et entré récemment dans mon top musical, Jambi de Tool. La musique est totalement psychédélique, les paroles également. Le jeu de batterie, les solos des guitares, la voix du chanteur, tout est au diapason.

Numéro 3

Gojira – Flying whales

Faut-il que je présente encore LA chanson qui m’a fait entrée dans l’univers de Gojira. Délivrant un véritable message, que dis-je, un cri d’alerte pour nous prévenir que la Terre, cette belle boule bleue ne sera plus qu’un souvenir si l’on continue à la maltraiter, cette chanson est probablement, pour moi, d’un autre niveau que du Johnny (avec tout le respect que j’ai pour cet homme). L’introduction avec le chant des baleines qui précède la partie plus énervée touche au divin. On pourra regretter la trop grande confidentialité qui règne autours du groupe dans notre beau pays qui mériterait une plus grande diffusion dans les média main stream.

Numéro 2

Kenjj Kawai – Kugutsuuta – Ura Mite Chiru

En numéro 2, l’opening du film Ghost in the Shell Innocence prend sa place bien qu’il soit talonné de près par mon numéro 3, à savoir Gojira – Flying whales. Mais bon, je pense que l’un comme l’autre sont déjà très bien placés et aucun d’entre eux n’a ni volé sa place ni à envier celle de son « concurrent ».

Numéro 1

Epica – The Phantom Agony

Et sans grande surprise, le numéro 1 est remportée par The Phantom Agony du groupe Epica. Il est non seulement l’un de mes morceaux Metal et musical au sens large qui reste indétrônable mais qui m’a accompagnée de longues heures et que j’ai repris en boucle en essayant d’imiter, très maladroitement je dois le dire, Simone Simon qui est pour moi une des meilleures chanteuses à ce jour.

Non classées mais méritant une petite mention

Orphaned Land – Like Orpheus

System of a down – Lonely Day

Yuki Kajiura – Portrait de petit Cosette – Main theme

Le château dans le ciel
(ou comment parvenir à intégrer du Hayao Miyazaki et du Gihbli car ce top aurait été un peu triste sans eux.)

Hans Zimmer – Da Vinci Code
(idem que ci-dessus mais avec Hans Zimmer)

 

Bon, j’en ai oublié dix mille mais j’espère vous faire découvrir des compositeur.rice.s que vous ne connaissiez pas. N’hésitez pas à faire part de vos tops et découvertes en commentaire et à bientôt !

[TAG] Lifestyle – Mes opinions impopulaires

CodeArticle

Bon, d’accord, je surfe sur la vague de vidéos sur Youtube des « My Unpopular opinion » mais j’ai trouvé le principe assez sympathique et permet aussi de parler de sujets divers et variés. J’ai décidé de reprendre ce concept intéressant pour vous parler de ce que j’apprécie ou non, différemment de la majorité, avec, probablement au moins une fois, où vous allez me jeter des tomates XD. J’ai choisi deux thèmes : le cinéma/série TV et la musique (où j’ai pas mal à raconter, comme vous vous en doutez!)

 

Cinéma/Série TV

Des films/séries TV que tout le monde aime et que je déteste

Dans les films, il n’y a pas véritablement de films que je déteste purement et simplement. En tout cas, pas qui me viennent à l’esprit immédiatement. Il faut savoir que depuis quelques temps, si je décide de me faire une toile, c’est seule. Cela peut paraître égoïste mais je n’accepte que très rarement les invitations au cinéma car je suis devenue très difficile. Même les films qui m’auraient attirée, j’hésite de plus en plus à passer une soirée ou un après-midi voir un film. De un, ça coûte cher. De deux, je préfère de plus en plus le format série.

Après, j’ai tendance ces dernières années à fuir le cinéma français grand public. Les comédies/drames sociaux, ça me saoûle profondément. « Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu » et autres « Famille Bélier« , ça ne m’intéresse absolument pas. Pour être honnête, le dernier film français que j’ai vu, c’était « Martyrs » de Pascal Laugier. Une exception, j’ai beaucoup hésité à aller voir « Un peuple et son roi » car je suis à la fois passionnée par cette époque et que ce genre de film m’aide pour mon propre roman « Mademoiselle Elisa » mais si c’est pour se bouffer un énième Louis XVI/Marie-Antoinette bashing digne des livre d’histoire de la 3eme République (je ne suis pas monarchiste mais le manichéisme sur cette époque m’agace beaucoup. D’un côté, le méchant couple royal, d’un autre côté, les gentils sans-culottes sans aucune nuance d’une part et d’autre… Bref, je m’égare.). Visiblement, ce n’est pas le cas mais les critiques restent très mitigées concernant ce film historique. Beaucoup de « tout ça pour ça » me font hésiter. D’autant que « résumer » une époque aussi complexe et contradictoire en 2h me paraît être quelque chose de difficilement concevable.

Dans les séries TV, il y a The Tudors. Je n’ai jamais réussi à terminer la saison 1, ça ne passe pas. Pourtant le générique est magnifique, les décors et les costumes sont soignés, les acteurs charismatiques. Mais non, je n’ai jamais pu passer l’épisode 3 (en VF, en VO, j’ai tout essayé, je n’y arrive pas.).
Autre série que je n’ai pas réussi à accrocher est « Once Upon a time ». J’adore les adaptations de contes de fée mais cette série n’a pas réussi à me faire adhérer à l’histoire.

Des films/Séries TV que tout le monde déteste et que j’adore

En premier lieu, un film qui est très souvent décrié mais que, personnellement, j’adore, c’est Moulin Rouge de Baz Luhrmann avec Nicole Kidman et Ewan McGregor. J’aime les musiques, les décors un peu baroques du film, les personnages, les costumes, les chorégraphies des danses etc. Bref, je n’ai pas honte d’avoir le mauvais goût de m’être régalée devant ce film et d’apprécier de le revoir de temps en temps.
J’apprécie de manière générale beaucoup les comédies musicales (dont également Chicago) et Moulin Rouge m’a vraiment émerveillée.

69216008_af

Autre film que j’ai adoré, c’est Le Chaperon Rouge de Catherine Hardwicke avec Amanda Seyfried. Plaisir coupable? Peut être. N’empêche, j’aime bien les réappropriations des contes de fée (même si certains films sont, à mon avis, surcotés comme le navrant Blanche-Neige et le chasseur, en dépit des très beaux décors, la seule chose que j’ai aimée dans ce film). J’ai adoré les décors, l’ambiance de ce village perdu en pleine montagne et, tout simplement, j’adore ce conte de fée.

Autre film qui ne plaît pas à tout le monde mais qui m’a emballée et que je revoie avec le même plaisir, j’en avais fait d’ailleurs une chronique, c’est Marie-Antoinette de Sofia Coppola. Certes, ce n’est probablement pas le meilleur film de Coppola mais, me concernant, il m’a fait passé un très bon moment.

Enfin, deux films que j’adore et beaucoup détestent mais c’est 300 et 300 La naissance d’un empire de Zack Snyder. J’ai adoré l’ambiance, l’esthétique des films, le côté un peu grandiloquent avec un mauvais goût assumé.

Côté série, j’avoue, je me suis beaucoup amusée avec la série Scream, série tirée des films du même nom. Même si c’est totalement téléphoné (surtout la révélation de la 2nde saison), j’ai beaucoup accroché à la série, remise un peu au goût du jour, je me suis surprise à échafauder des théories concernant le coupable et son mobile pour massacrer les amies d’Emma.

Autre série que j’ai adorée et qui est probablement ma préférée est Spartacus. Série qui a au début surfé sur le style de 300 pré-cité, malgré la disparition  d’Andy Whitfield a su conté l’épopée de cet esclave qui a défié Rome, république décadente et baignant dans le sang des gladiateurs et la luxure.

Musique

La musique que tout le monde aime et que je déteste et inversement, la musique que tout le monde déteste et que j’adore

Je vais me faire lyncher mais je déteste la variété française de ces 5 dernières années (et même de cette dernière décennie). Oui, je ne supporte presque plus la variété française. Les paroles sont toujours les mêmes, autours des mêmes thèmes éculés (l’amitié et le vivre ensembleuuuuu, les « je t’attends même si tu es loin, mon amouuuuuur », bref, ce genre de truc dégoulinant d’eau de rose à l’odeur de naphtaline), la musique manque sérieusement de prise de risque avec les 3 mêmes accords.  Bref, je ne trouve absolument aucun plaisir à écouter ces chansons et encore moins à les fredonner. Ne cherchez pas à me convaincre, j’ai essayé mais ça n’est pas passé.
Ensuite, le Rap et affilié, surtout et principalement le rap français, c’est juste pas possible. Honnêtement, je n’ai jamais vraiment apprécié ce style (à part quelques morceaux de Rap US), quand tout le monde ne jurait que par NTM et maintenant Booba, Maître Gims et autre Kaaris, je préfére largement m’époumoner sur du KoRn, du SOAD, du Metallica, du Epica et désormais Gojira ou autre groupe de Hard-Rock/Metal. Déjà, je n’aime pas les paroles qui me hérissent et là aussi, je trouve que le rap est assez pauvre musicalement.
Petite note, ce printemps et cet été, on a eu droit, en boucle à deux chansons qui me sont sorties par les trous de nez : Bella Ciao, réinterprétée par Naestro et je sais plus qui en surfant sur la vague de La casa del Papel. Je crois que j’ai jamais eu autant envie de trucider une chaîne wifi (et éventuellement ceux qui tentaient de me convaincre d’aimer cette chanson) et de laver mes oreilles à l’eau de Javel. A moins d’avoir vécu dans une grotte, loin de la civilisation (et sur ce coup, je vous envie), impossible de passer outre cette purge musicale. Et l’autre, c’est facile à deviner, c’est la reprise de Zombie des Cranberry par Bad je sais plus quoi. Navrée mais non.

J’en viens à me deux grands amours : la musique dite classique et la scène Hard-Rock/Metal.
Le classique, souvent, en tout cas en France, cataloguée « musique de vieux » ou « musique élitiste » m’a toujours apportée quelque chose qui touche au divin.

Ensuite, la scène Metal qui, je trouve, est nettement plus diversifiée, que ce soit de la new wave of british heavy metal au Death Metal le plus brut de décoffrage en passant par le Nu-Metal, le Folk, le Power, le Symphonique etc. Il y en a pour tout les goûts. D’ailleurs, merci Hubert de Metalliquoi? pour m’avoir fait apprécier du DeathCore avec Killswitch Engage et Punish Yourself. Honnêtement, ces derniers mois ont été sans doute les plus riches en découvertes musicales avec une ouverture sans à priori.
Petite mention à la découverte du groupe suédois Meshuggah que j’ai découvert via l’album Obzen (merci encore à Max de 2Guys1Tv).

Meshuggah2016a

Le truc commun pour moi entre ces deux genres musicaux que je viens d’évoquer et que tout pourrait opposer, c’est cette diversité qu’ils offrent et que je n’ai pas l’impression de retrouver dans la variété française notamment. Dans le Metal, on peut avoir des textes autant engagé contre la religion en tant que dogme (la chanson « God hates all us » de Slayer en est évidemment l’une des plus célèbres, ou bien le groupe Decide avec des textes ouvertement anti-religieux) que des textes sur la mythologie d’anciennes civilisations (je pense évidemment à Therion qui parlait par exemple de la civilisation Babylonienne mais aussi Epica qui parle de la civilisation Maya) qu’à des grandes épopées (Turisas) etc. Il y a du choix, il y a de la recherche musicale (avec des instruments parfois original comme la vielle à roue ou même l’accordéon avec Turisas), une recherche dans le visuel (Ghost, Lordi, le corpse paint avec les groupes de Black Metal ou avec Powerwolf).
Le Metal est pour moi d’une grande richesse, bien cachée et à découvrir. Il en est de même évidemment avec la musique dite classique qui, là aussi, ne se cantonne pas qu’à Mozart (pourtant le plus grand génie musical de l’Histoire) ou Beethoven.

Bref, j’espère que cet article vous aura plu. N’hésitez pas à réagir (et à me jeter des oeufs pourris) mais j’avais envie de partager avec vous sur ces deux thèmes.

 

 

 

 

Beauté – Mes produits favoris : maquillage – Partie 2

makeup-2589040.jpg

Et voici la seconde partie de mes produits de beauté favoris, consacrée au maquillage. Prenez votre thé ou votre café et bonne lecture.

Je tiens à souligner que cet article n’est pas un placement de produits. Mon seul partenariat est avec ma carte de crédit. Même si l’on retrouve des marques en particulier, je juge le produit et non la marque.
Je sais également que j’ai beaucoup de produits. Mais j’adore le make up, j’adore tester des nouveautés et je tiens à préciser que j’essaie au maximum de terminer tous les produits que j’achète.

Favoris Teint

Anticernes

Anticernes haute couvrance de chez Sephora (13€99 pour 3,4ml)

Cet anticerne a été mon premier anticerne et restera sans doute mon favori pour un bon moment. La couvrance est bonne, l’applicateur est très agréable. Mon verdit : un bon produit à un prix raisonnable et abordable

Born This Way Super Coverage Concealer de chez Too Faced (28€99 pour 15ml)

En cours de test mais ce correcteur est un vrai coup de coeur. Dommage que Too Faced soit désormais des marques exclues de Sephora France car il coûte quand même son prix.

Fond de teint, BB & CC Crème

Peach Perfect Fundation de chez Too Faced (37€99)

Sorti avec la gamme à la pêche de chez Too Faced, le fond de teint Peach Perfect est devenu un des FDT que j’apprécie beaucoup utiliser avec une couvrance moyenne et qui ne fait pas plâtre.

Your Skin But Better CC+ Cream SPF 50+ de chez It Comestics (39€)

Cette CC Crème a été une vraie et très bonne découverte. Découverte par la Youtubeuse Lodoesmakeup, qui fait partie de mes Youtubeuses beauté préférées, je ne regrette absolument pas cet achat qui fait parti de mes incourtournables teint.

Ma routine Make Up Forever que j’ai commencé sur les conseils d’un conseiller du Sephora Saint Priest (69). Merci à lui, à ses conseils et à sa gentillesse qui m’ont aidée à améliorer ma façon de me maquiller.

Fond de teint fluide Ultra HD de chez Makeup Forever (40€50 les 30ml)

Ultra HD Soft Light de chez Makeup Forever (29€ les 12ml)

Anticernes Ultra HD de chez Makeup Forever (26€99 pour les 7ml)

Poudres, Bronzer, Hightlighter, Blush, Contouring

Comme j’ai pas mal de produits que j’ai découverts, je ne vais pas tous vous les présenter mais au moins ceux qui ont été un vrai vrai coup de coeur.

Finish Line Perfecting Coconut Setting Powder Poudre de finition de Marc Jacob (39€)

Enlumineur Gel à la Noix de Coco  2 teintes Drew you? (39€) et Fantasy(39€50) de chez Marc Jacob

O!Mega Bronze Coconut de chez Marc Jacob (43€50)

Ces trois produits de chez Marc Jacob ont été mon gros coup coeur de l’année. Comme son mascara le Velvet Noir, Marc Jacob propose des produits, certes onéreux, mais d’une très très bonne qualité.

Peach Perfect Loose Powder Poudre libre Peaches  Cream de chez Too Faced (32€50)

Sweetie Pie Bronzer – Poudre bronzante Peaches & Cream  de chez Too Faced (30€50)

Chocolate Gold Soleil de Chez Too Faced (30€50)

Oui, j’adore Too Faced. C’est sans doute ma marque Beauté préférée, les packagings sont toujours magnifiques, les odeurs sont divines, que ce soient la gamme au chocolat ou celui à la pèche, Jerrod Blandino et Jeremy Johnson nous offrent des produits absolument indispensables à toute Make Up Addict. Les trois produits cités ne font pas exception.

Palettes teint

Natural Face Palette de Too Faced (46€50)

Blush Bar Palette de Benefit (59€99)

NARSissist Wanted Cheek Palette de Nars (49€)

Un petit mot sur la NARSissist qui est un pur bijou. Les couleurs sont vraiment belles et tout le savoir-faire de NARS dans une palette de blush est vraiment intéressant en terme de prix.

Favoris lèvres

Suede Matte Lipstick de chez Nyx (8€99  l’unité) – différentes couleur

Un véritable coup de foudre pour cette gamme de RAL de chez NYX. Ils ont une très bonne tenue, n’assèchent pas les lèvres comme on pourrait l’attendre d’un RAL mat, un prix abordable. Bref, NYX est devenue pour moi une marque à suivre, notamment, comme j’en ai parlé dans mon précédent article, avec les palettes Machinist.

Rouge sans Transfert de chez Sephora (10€99 les 5ml) 86 teintes au choix

On ne les présente plus, les Rouges sans Transfert de chez Sephora, plus abordables que par exemple les Huda ou les ABH, avec une excellente qualité et un choix de couleur. A collectionner absolument.

Favoris Yeux

Mascara

Climax de Nars

Décrié par certaines, adoré par d’autre, le nouveau mascara de chez NARS, le climax a été pour moi, une excellente découverte. Reçue en miniature, j’ai été bluffée dès la première utilisation.

Monsieur Big Mascara de Lancôme

Un des meilleurs mascara de marque de luxe que j’adore! Il fait des cils de dingues et j’adore l’associer avec le Marc Jacob.

Total Temptation de Maybelline

Un mascara pas mal du tout et moins onéreux que les deux précédents. Je l’avais gagné en concours et j’ai été très contente de le recevoir pour le tester.

Mes favoris fards et palettes

Etant donné le nombre de palettes que j’ai testées cette année, je ne vais pas faire de revues pour chacune d’entre elles mais vous donner mon avis sur ma préférée de chaque marque.
J’avoue, je suis folle de palettes, je ne suis pas raisonnable mais certaines sont tellement des merveilles que c’est difficile de résister.

Palettes Too Faced

Ma préférée est très certainement la Just Peachy qui est super facile à travailler et j’adore les tonalités roses et pêches de la palette. J’aime moins sa petite soeur, la White Peach.
La palette pour les 20 ans de la marque est un très bel objet de collection et pour celles qui ont une âme de collectionneuse.
La Chocolate Gold est plus difficile à travailler seule mais est un excellent complément pour ajouter un côté flashy au maquillage.

Palettes Anastasia Beverly Hills

Ma préférée est bien sûr la Norvina. Je trouve l’assocation des teintes vraiment belles. Néanmoins, les deux autres sont également de très belles palettes, pas forcément évidentes à travailler quand on est novice (les fards sont poudreux mais très pigmentés) mais on peut réaliser des looks vraiment beaux.

 

Palettes Urban Decay

Ma préférée est la Naked Heat, talonnée de très prêt avec la Born to run. Cependant, on peut dire qu’avec la Born to run, Urban Decay a au moins cherché à se renouveller au milieu des Naked qui, si elles restent des palettes de très bonne qualité, ont du mal, je trouve, à redonner à la marque ce petit quelque chose qu’elle avait quand elle faisait par exemple les Vice.
Mais j’ai l’impression que cette tendance s’étend à d’autres marques, y compris Too Faced qui ont du mal à prendre des risques en proposant un ou des produits qui trancheraient avec leur style habituel, ce qui explique la réticence qu’on a vu concernant la Naked Cherry qui, au demeurant, est une palette de qualité. On pourrait regretter une absence de palettes avec des tons plus froids, des gris, des bleus (même, si personnellement, je ne mets pas de bleu).

Palette Fenty Beauty by Rihanna

m19571007_p3397005_princ_medium

J’avoue, j’ai craqué pour un produit de la marque de la chanteuse Rihanna. Je n’ai pas encore réalisé beaucoup de look avec mais les swatches m’ont convaincue que les fards ont l’air pigmentés et très beaux. Le packaging est juste trop beau.

Voila, c’est tout pour le moment. J’espère que cet article vous a plu et il a été long à rédiger mais je suis vraiment contente de vous parler de tous mes favoris (et j’en ai oubliés, c’est sûr ! ). N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire et à nous faire partager vos propres favoris.

 

 

Beauté /Mode – Ma Whishlist

mini-makeup-products-for-travel

 

Voici mon tout dernier article qui concerne ma petite (???) WishList Beauté avec beaucoup de palettes (mon point faible) et des fringues.

Make Up

Palettes pour les yeux

 

Et oui!!! Les petites palettes Obsessions de chez Huda Beauty me font vraiment VRAIMENT envie. Les couleurs sur le thème des pierres précieuses sont absolument magnifiques ! Les différentes revues chez les Youtubeuses Beauté semblent être unanimes sur la qualité des fards. Autant l’émeraude et la saphir ne m’attirent pas, autant les trois autres, whouah !!!!!!! Les couleurs sont ouffissimes !
Sachant qu’une palette possède 9 fards et qu’elle coûte 30€, c’est un peu onéreux. A voir pour Noël éventuellement.

449104_swatch

La toute dernière palette Gingerbread Spice Palette de chez Too Faced me tape pas mal dans l’oeil.
Vous le savez, je suis une Too Faced addict, j’aime cette marque à la folie mais j’avoue hésiter avec les Melted que je commence tout juste à découvrir. Ce n’est pas un besoin absolu mais pourquoi pas !

lovfwc3fnevkxg4gdgx4
Une petite et dernière découverte en date : Lime Crime Venus XL de chez Lime Crime. J’ai vraiment envie de tester et de vous présenter cette palette dont je trouve peu de revues sur Youtube. Si une revue sur ce produit vous intéresse, n’hésitez pas à me le dire en commentaire.

 

Deux petites palettes de chez Nyx, les palettes Machinist qui ont un petit côté Steampunk qui m’attirent beaucoup. Plus chères que les palettes Nyx habituelles (24€90), elles semblent néamnoins de bonnes qualités avec un packaging original.
Dans la même gamme, les lip Laquer m’intriguent énormément.

800897179410_machinistliplacquer_grind_main

Et dernière palette mais qui restera dans mes rêves, vu le prix de la palette. Vous l’aurez deviné, c’est la Lila Palette de chez Natasha Denona à 113€ quand même.

411713_swatch

Honnêtement, je ne pense pas me l’acheter (sauf si je gagne au Loto et comme je ne joue pas, c’est pas demain la veille qu’elle rejoindra ma collection de make up). Son prix est vraiment très élevé et je préfère presque la Lime Crime qui a des tonalités assez proches pour moitié moins chère.

Teint

Côté teint, je n’ai pas énormément de produits qui m’intéressent, hormis Hyper Real Glow Nuances de roses et nuances de dorés de chez MAC qui m’intrigue beaucoup.

450856_swatch

Et bien sûr la célèbre poudre fixante de chez Laura Mercier qui a eu énormément de revues positives sur la Beauty sphère.

Je n’ai pas de produits lèvres qui me tentent particulièrement.

Mode

Côté mode et fringues, mes prochaines pièces qui me font rêver sontlees robes blazer qu’on trouve beaucoup sur le site Pretty Little Things.

Ce genre de robes, c’est vraiment trop mon style de vêtement. C’est à la fois élégant et très féminin.

Un manteau vu chez EMP qui me fait là aussi rêver (il coûte assez cher, soit 119€ mais qu’est-ce qu’il est classe. )

336994a
Manteau Elena

Côté blazer/veste de tailleur, j’ai envie de varier un peu en me procurant un blazer à carreau type Prince de Galles

Blazer vu chez Zara
Blazer vu chez Zara
hmgoepprod (2)
Blazer long H&M
2753340700_1_1_1
Pantalon vu chez Zara

Le pantolon aussi me plaît énormément.

Autre pièce que j’adore, surtout avec le retour des jours de froid, la robe pull. J’adore ce type de vêtement. Et cette année, celle qu’il me faut vient de chez Etam dans une teinte vert forêt.

650045140_x

Enfin, vous le savez déjà sans doute, j’adore les chaussures. Mes icônes dans ce domaine sont Sarah Jessica Parker (Sex & the City) et Blair Waldorf dans la version livre de Gossip Girl. Et j’aimerai me trouver une nouvelle paire de bottes de ce style

C82539025_1

Voila ma petite wishlist. N’hésitez pas à réagir en commentaire en postant vos propres wishlist beauté et mode.

[Musique] – Découvertes et coups de coeur (avec du retard)

piano-1655558_640

Et on continue avec un nouvel article sur mes découvertes et mes coups de coeur musicaux et un peu de blabla car, vous le savez sûrement, je ne peux pas vivre sans musique.

Tout d’abord, un petit bilan (très en retard) autours des 4 concerts que j’ai fait au festival Berlioz.

l-affiche-2018-qui-annonce-la-commemoration-du-150-e-anniversaire-de-la-mort-de-berlioz-prefigure-aussi-un-festival-tres-joyeux-tres-festif-1521731564

J’ai fait 4 concerts, dont un qui fut mon premier concert avec orchestre phillarmonique. Voici le récapitulatif des concerts en question :

Récital

Céline Moinet, hautbois
Suzana Bartal, piano

R. Schumann3 romances op. 94
C. NielsenFantasiestücke op. 2
R. Schumann5 pièces dans le style populaire op. 102 n° 2, 3 et 4
H. BerliozLa mort d’Ophélie H92
A. PasculliConcerto sull’opera « La Favorita » di Donizetti

Légendes sacrées du Nord

Orchestre symphonique d’Odense 
(Danemark)

Roberto Forés Veses, direction
Simone Lamsma, violon

J. Sibelius
Valse triste
Concerto pour violon en ré mineur 
R. Wagner,
Le Vaisseau fantôme, ouverture
L’Anneau du Nibelung, extraits :
Siegfried : Murmures de la forêt
La Walkyrie : Chevauchée des Walkyries
Le Crépuscule des dieux : Lever du jour et Voyage de Siegfried sur le Rhin

Récital

Roger Muraro, piano

W. A. MozartSonate pour piano n°8 en la mineur KV 310
I. AlbénizIberia, Livre I
O. MessiaenFauvette de l’Hérault – Concert des garrigues

Récital

Patrick Messina, clarinette
Fabrizio Chiovetta, piano
Henri Demarquette, violoncelle

R. Schumann
In der Nacht op. 74 n° 4
Adagio et Allegro op. 70
Scènes de la forêt op. 82 n°9 : Abschied
Fantasiestücke op. 73
J. Brahms
Trio en la mineur op. 114

xl_berlioz

Alors, que dire? Cette édition 2018 a été un vrai moment de bonheur et de découvertes. Je suis sortie de ma zone de confort, notamment avec le récital avec l’étonnant Roger Murano qui, d’ailleurs, mériterait d’être beaucoup plus connu. Son jeu au piano est précis et efficace. Et surtout, étant enseignant, il nous a recontextualisé l’oeuvre de Messiaen et son chant d’oiseau. En effet, cette pièce est très spéciale et plutôt difficile d’accès.

4a127c23cf53a853a73162bf4b562e74ff3bc8eb-510x320

De plus, il a bien expliqué l’oeuvre en la recontextualisant dans la vie de Messiaen, pourquoi et surtout comment il a composé cette pièce. Le résultat fut d’ailleurs qu’on avait vraiment l’impression d’entendre des chants d’oiseau et qu’on se surprenait à s’imaginer dans un salon, sur son piano, à écouter les bruits de la garrigue et le chant des oiseaux de cet éco-système.

Concernant les récitals avec piano et hautbois, Céline Moinet et Suzana Bartal sont de véritables virtuoses de leur instrument respectif. Cela a été le premier concert que j’ai fait à cette édition du festival Berlioz et je n’ai pas été déçue du voyage.

Quant au dernier récital, là aussi, un très grand moment de musique avec des véritables virtuoses. Le trio a d’ailleurs été récompensé par le magazine Classica d’un Choc Classique, ce qui démontre leurs immenses talents.

Concernant le concert symphonique, alors là… Imaginez un 33 tonnes vous foncer dessus. Et ben, c’est exactement comme ça que je définirai cette soirée. Un moment d’extase absolue (oui oui!) avec la découverte de Sibelius (que je connaissais de nom mais pas spécialement les oeuvres) mais et surtout : Richard Wagner. Wagner fait partie de mon trio de tête de mes compositeurs dits classiques préférés. Pouvoir écouter la célèbre Chevauchée des Walkyries, l’anneau du Nibelung  ou le Crépuscule des Dieux est juste… trop court. Honnêtement, j’aurai pu me faire une nuit complète de Wagner tellement le vivre est énorme. Il est sûr et certain que je ferai ce que je peux pour renouveler l’expérience.

Côté découverte, je suis retournée à un autre grand amour : le hard rock et surtout le Metal  \m/.

Petit blabla : j’ai toujours apprécié le rock d’une manière générale et le Metal en particulier. Dès le collège, il y a de cela 20ans, j’ai commencé à m’intéresser à ce type de musique alors que mes camarades de classe ne juraient que par IAM, NTM (et encore, ça reste du vrai bon rap, pas comme la daube qu’on nous sert et nous vend à coups de clash des principaux intéressés pour se faire de la pub et tenter de passer pour des badass… Bref…), la dance, la techno et compagnie. Je fais une exception notable pour MC Solaar et Manau.

Même si mon 1er album fut Reload de Metallica (merci de ne pas me balancer de tomates !), j’ai réussi à ouvrir mes chakras pour découvrir Therion qui a été l’un de mes plus gros coups de coeur musical et qui dure depuis pas loin de 20ans. Par la suite, j’ai évidemment découvert KoRn qui, bien que je n’apprécie pas les derniers albums, reste un des groupes que je considère comme le plus emblématique de mon adolescence. D’ailleurs, je me réécoute souvent les premiers albums jusqu’à See the Other Side (exception faite d’Intouchables que je n’apprécie guère).

kornpromo2016_638

Malheureusement, mes années lycée ont été très difficiles, surtout quand on est « différent », sous-entendu quand tu écoutes, lis, regarde des choses différentes de la majorité des gens, sans parler des préjugés concernant les amateurs de musiques extrêmes.
Les « t’es sataniste/nazie », « Tu fais de la dépression?/T’es quand même pas suicidaire? », j’en ai bouffé jusqu’à plus soif et faim (et j’en ai encore bouffé il y a quelques années). Bordel les gens ! Ce n’est PAS la musique qui rend dépressif/suicidaire, c’est l’environnement de la personne, de problèmes dans sa vie (rupture, deuil, licenciement etc), la musique devient une échappatoire. Et sincèrement, vous croyez des Judas Priest et autres voudraient vraiment que leurs fans se suicident? Si c’était VRAIMENT  le cas, l’hécatombe serait juste affolante. Et si on prend un point de vue totalement cynique, les gens qui se suicideraient parce que les groupes les auraient incités, ce serait des CD en moins de vendus, donc de l’argent en moins dans le tiroir caisse sans parler des procès qu’ils auraient dûs subir. Ils sont pas cons à ce point.
D’ailleurs, petite remarque qui s’étend au delà de la musique, s’habiller en noir/gothique/tee-shirt de groupe n’est pas non plus un signe obligatoire de dépression.

Bref, tout cela pour dire que pendant un moment, je n’ai pas cherché à m’intéresser à des nouveautés Metal ou, plus largement hard rock.

Et j’ai découvert deux chroniqueurs Metal qui m’ont redonné envie de m’y mettre, j’ai nommé Max de 2guys1TV et Hubert de la chaîne Metalliquoi?. Je ne les remercierai jamais assez pour les découvertes que j’ai fait ces derniers mois et surtout par le fait que j’ai réouvert mes chakras pour découvrir tant des icônes du genre que des nouveautés. Eh oui! Je me suis mise à Iron Maiden, Black Sabbath, Judas Priest pour les groupes historiques tout comme j’ai ENFIN découvert Gojira, Solothus, Airbourn, Jettblack, Turisas et Ghost B.C.. Bref, un mot, allez découvrir ces chroniqueurs, j’adore leurs vidéos.

Le retour de mes premiers amours et découvertes

Mon plus gros coup de coeur est la chanson Flying Whales de Gojira qui est juste une tuerie. Je peux l’écouter quasiment en boucle tant la musique me fait vraiment penser à la pochette de l’album, j’ai vraiment l’impression de voyager dans l’espace à dos de baleine 😉 .

On peut vraiment être fier de ce groupe français et regretter qu’ils n’aient pas eu de diffusion sur les ondes ou à la télévision française. Je dirai même que j’aimerai un groupe comme cela pour l’Eurovision. Cela changerait des trucs

gojira

Leur album qui a pas mal dégommé : From Mars to Sirius avec la chanson évoquée.

R-9345876-1479068809-5686.jpeg

Autre découverte (merci 2Guys!), à savoir Solothus et cette superbe chanson : The Winds of Desolation.

9e0f073820f24a67ca968729aa1bdc7f
Que ce soit les guitares, la basse, la batterie ou la voix totalement growl, ce groupe est très prometteur, d’autant que No King Reigns Eternal est le 2nd album et qui surpasse le 1er où on sent que le groupe se cherche encore. A suivre avec intérêt.

a3508032702_10

La pochette de l’album est absoluement sublime. On dirait un mélange de Game of Throne, LOTR et Diablo 3 tant le roi me fait penser au Roi Squelette.

Solothus – The Winds of Desolation

Une autre découverte qui a fait pas mal couler d’encre l’année dernière mais le groupe Ghost B.C. avec son Papa Emeritus et ses Nameless Ghouls a été pour moi une agréable surprise.

ghost1

Très personnellement, j’adore l’esthétique et la mise en scène et je pense que j’apprécierai beaucoup de les voir en concert. Je n’ai pas encore eu le temps de m’écouter le nouvel album Prequelle qui signe le renouveau du groupe suite aux déboires juridiques de Papa alias Tobias Forge et au départ des autres musiciens. A mon avis, même si l’identité de Papa est connue, ce serait dommage de ne pas garder toute cette mise en scène qui très soignée.

Ghost B.C. – Year Zero

SInon, je vous propose aussi comme découverte, deux groupes de hard rock qui décoiffe pas mal et également très prometteur, à savoir Airbourne et Jettblack. (Merci Hubert!)

Sinon, je suis revenue à un des premiers coups de coeur de ma jeunesse, à savoir KoRn, évidemment et à un re-découverte, l’album Iowa de Slipknot dont la chanson My Plague est sublime avec l’alternance de chant glutural et de chant clair.

Voila, c’est tout pour le moment. N’hésitez pas à faire partager vos coups de coeur (même si c’est pas Metal ou classique, je suis curieuse de tout). J’espère vous avoir fait découvrir des choses qui vous plairont.

Réflexion – Bilan de mon bog & nouveau projet

road

Le temps file à toute vitesse. Plus de trois ans que je tiens le blog avec plus ou moins de régularité. Trois années riches en émotions, en rencontres, en découvertes. Je tiens à vous rassurer, je ne compte pas abandonner la rédaction d’articles, que ce soit sur la beauté, revues de produits ou de chroniques cinéma, séries TV, livres etc. Je compte m’y remettre très sérieusement.

Mes objectifs côté écriture

Une nouvelle année « traversée du désert ». Un manque de temps entre ma seconde année en formation et le stage alterné ont fait que j’ai délaissé mes romans malgré de nouvelles idées qui ont germé dans mon petit esprit.

Il est plus que probable, sauf si je trouve un travail d’ici là, que je fasse le Nanowrimo cette année. Je commence d’ailleurs déjà à potasser mon plan de travail et l’organisation. Je vais très certainement continuer l’écriture de « Mademoiselle Elisa » qui me tient à coeur de terminer.

J’ai également eu d’autres idées de polars dont un qui mêlera faits historiques et fantastiques. Mais je ne vous en dis pas plus, ce sera ma prochaine surprise qui, je l’espère, vous intéressera.

Mes objectifs côté blogging

Concernant mon blog, je vais continuer à vous proposer des chroniques de films/série/livre/Manga même si ce sera à un rythme beaucoup moins soutenu. J’ai moins le temps et l’envie de regarder des films et je tiens à rédiger des chroniques de qualité. J’ai choisi de moins chroniquer mais que les critiques que je vous proposerai soit de la meilleure qualité possible avec analyse. Ce sera sans doute pareil pour les séries TV ou livres, même si, côté lecture, j’ai pas mal de livres dont je voudrais vous parler.
Petite pensée à Tinalakiller : je ne pense pas terminer le challenge de 2018 de présenter des films ou autres sur un thème particulier. Mais j’essaierai d’en faire au moins une.

Sinon, je vais essayer de vous proposer plus de chroniques musicales car mon coeur se sent plus proche de la musique que du cinéma. Je ne sais pas encore sous quel forme exactement je vais faire cela. En tout cas, un de mes prochains articles portera sur mes découvertes et coups de coeur musicaux qui restera assez généraliste. Si vous souhaitez que je fasse des articles autours de la musique (principalement autours de la musique dite classique, le hard rock et le Metal), n’hésitez pas à vous manifestez en commentaires en faisant vos propositions.

Je pense également vous proposer plus de revues de produits de produits, make up, soins et articles de mode. Je n’arrive toujours pas à faire des tutoriels make up, d’autant que je suis loin de maîtriser les techniques actuelles. Je vous proposerai en lieu et place le résultat de tuto que j’aurai suivi qui sont proposés par des Youtubeuses ou de mes propres essais.
Côté mode, si vous êtes intéressés par des look books, merci de me le dire en commentaires également. J’essaierai de vous proposer des looks avec autant de pièces classiques et une pièce ou un accessoire original.

J’espère que cette continuité du blog vous plaira et n’hésitez pas me faire part de vos suggestions dans l’espace commentaire.

Beauté – Mes produits favoris du moment : soin visage et corps partie 1

bf0fecf7b2d0041782443b2e91a1a69f

Histoire de reprendre en douceur mon blog après plusieurs mois d’absence, je vous propose un petit article sur mes produits favoris soin visage et corps du moment !

Je vous proposerai un article concernant le make up d’ici quelques jours car j’ai énormément de produits à vous présenter et je préfère diviser l’article en deux..

Je tiens à souligner que cet article n’est pas un placement de produits. Mon seul partenariat est avec ma carte de crédit. Même si l’on retrouve des marques en particulier, je juge le produit et non la marque.

Soin du visage

 

Tout d’abord, un coup de coeur qui dure depuis pas mal de temps : la nouvelle gamme de masque tissu de chez Sephora, notamment celle au litchi que j’adore.

Les masques ne sont pas très chers et contiennent pas mal de produit imbibé dans le tissu pour un soin intéressant avec un moment de relaxation. Hormis le litchi, j’apprécie évidemment celui avec la noix de coco mais aussi aux algues qui ont des propriétés détoxifiantes et celui à l’aloe vera

Masque tissu – Sephora -> 3€99 le masque avec différents parfums au choix

Un autre masque à la noix de coco qui a été un gros coup de coeur, à savoir le Coconut Ceramide Mask de chez Too cool for school à 4€50.

392293_swatch

Dans la catégorie Sérum, les chouchous sont :

Le Concentré Jeunesse Drops Of Youth de chez The Body Shop (35€ les 30 ml)

Je l’utilise dans ma routine du soir en combinaison avec ma crème hydratante qui reste la crème riche activatrice d’hydratation. Je trouve la combo agréable tant à appliquer qu’à ressentir. Le sérum fait un peu cher mais je le trouve vraiment efficace et dans la gamme de prix pour ce type de produit.

 333034_swatch

La crème riche activatrice d’hydratation de chez Sephora (17€99 les 50ml)

L’Huile De Soin Visage Revitalisante Intense Oils Of Life (35€ les 30 ml)

Cette huile pour le visage a une odeur tout simplement divine. Je sais que les odeurs sont quelque chose de personnel mais celle-ci est vraiment magique. Je l’applique après la lotion pour réveiller mon teint et avant ma crème de jour.

411183_swatch

L’Unicorn Essence de Farsali (48€ les 30ml)

Véritable produit lancé par les Instagrammeuses et autres Youtubeuses Beauté, ce produit a fait un véritable buzz il y a un peu plus d’un an. Très personnellement, bien que je la trouve très chère par rapport à sa contenance et à son côté un peu gadget, j’apprécie beaucoup ce sérum. L’odeur est très agréable et son application est tout aussi agréable. Après, soyons honnête, elle ne fait pas de miracle et ne remplace pas un vrai primer.

Mes autres crèmes visage

La Crème De Nuit Revitalisante Intense Oils Of Life de chez The Body Shop (35€ les 80ml)

Une bonne surprise que fut cette crème de nuit avec la même odeur divine de l’huile de soin. Et, pour une crème de nuit, le prix est largement abordable (en effet, les crèmes de nuit sont souvent à 60€ et plus, donc, c’est un produit qui est très abordable). Comme toutes les crèmes de nuit, celle-ci est très riche et intense mais procure un voyage sensoriel agréable.

La crème Techni Peel Nuit de chez Payot (64€50 les 50ml)

Une excellente surprise que cette crème qui m’a été recommandée par mon esthéticienne de chez Passion Beauté. L’odeur est très douce, très cocooning. J’ai vraiment senti que ça luttait contre les premiers signes de l’âge et n’est pas mal pour un pemier soin raffermissant.

373201_swatch

La crème Royal Honey Essential Queen Cream de chez Skinfood (23€99 les 32 ml)

Une étonnante et très très agréable surprise que cette crème hydratante. La texture fait vraiment penser au miel ou, plus précisément, à la gelée royale. Un vrai festin d’hydratation qui a fait du bien à ma peau. Je recommande vivement ce produit.

Mes nettoyants, démaquillants et gommages visage

 

Mousse Micellaire Nettoyante de chez Payot (23€90 les 150ml)

Là aussi recommandée par mon esthéticienne, cette mousse nettoyante est absolument génial. Sous forme de flacon pompe, le produit sort en mousse pour une expérience agréable. On sent que la peau est vraiment propre après, bien évidemment, un démaquillage soigné.

Black Sugar Perfect Essential de chez Skinfood (24€99 les 210ml)

Ce gommage a été une vraie et bonne surprise. Il exfolie bien la peau sans être agressif. En plus, le packaging est assez fun comme la plupart des produits de la marque. C’est l’un des premiers produits d’origine coréenne que j’ai découvert et je dois avouer que j’ai bien accroché.

Exfoliant Nettoyant Pores du Visage Algues de chez The Body Shop(16€ les 100ml)

Comme dit plus haut, les algues ont des propriétés intéressantes et, particulièrement détoxifiantes et rééquilibrantes. Ma peau étant mixte, j’ai ressenti un vrai bienfait pour ma peau.

Tonique Gelée Douceur À La Rose D’Angleterre de chez The Body Shop (15€ les 150ml)

Très bon tonique que j’utilise le matin, cette gelée semble être un vrai équivalent au Rose Deep Hydration Facial Toner de chez Fresh (après, je ne l’ai pas testé) qui coûte quand même 47€.

Hydra Écume – Eau démaquillante oligo-micellaire de chez Algologie (17€50 les 200ml)

Une bonne eau démaquillante que je trouve très douce qui fait bien le job.

Super démaquillant Yeux Waterproof format voyage de chez Sephora (3€99 les 50ml)

Un de mes chouchous pour démaquiller les yeux et je trouve plutôt efficace, y compris sur du mascara waterproof. Il existe en grand format.

Crème démaquillante et exofiante de chez Sephora – différents effets (5€99 les 50ml)

Ce n’est pas le démaquillant de l’année et je préfère passer par une eau micellaire mais ce produit est assez sympa à utiliser.

Soin du corps

 

Gel et huile de douche

Crème De Douche Noix De Coco de chez The Body Shop (7€ pour les 250ml)

Crème De Douche Beurre de Karité de chez The Body Shop (7€ pour les 250ml)

Les crèmes de douches de chez The Body Shop font partie de mes préférés. Ce sont des produits que j’ai toujours en back up.

Sephora Collection – Baume de douche – différentes senteurs (3€99 les 150ml)

Sephora Collection – Gelée de douche – différentes senteurs (7€99 les 250ml)

Jolies découverte que ces baume et gelée de douche que je trouve très agréable. La senteur Beach Vibes est ma senteur favorite.

Moana Fleur de Tiaré – Huile corps et bain (16€99 les 50ml)

J’avais reçu la crème hydratante corps par GlossyBox et j’adore cette odeur de monoï, très plage certes mais tellement énivrante. De plus, elle laisse vraiment la peau toute douce. Je l’utilise principalement sur les jambes et sous les aisselles les jours précédants et suivant mon épilation chez l’esthéticienne pour bien hydrater la peau.

Gommage corps

p2471103_1

Gommage corps au sucre de chez Sephora (16€99 les 400ml)

J’adore les gommages corps mais celui-ci remporte haut la palme gommage préféré. Je le trouve super efficace pour les poils incarnés et donc topissime la semaine avant l’épilation et une fois par semaine le reste du temps. La peau est toute douce et je ne trouve pas que le gommage laisse un fini huileux comme je l’ai craint quand j’ai découvert ce produit.

Laits et crèmes hydratante

Body Yogurt British Rose de chez the Body Shop (10€ les 200ml)

Body Yogurt Moringa  de chez the Body Shop (10€ les 200ml)

Découverte récemment, je suis encore en phase de test mais ce nouveau produit de chez The Body Shop me plaît énormément. La texture est très légère et aérienne (un peu comme quand on mange du yaourt quoi… Petit bruit de tambour) ce qui en fait un petit plaisir à appliquer le matin pour donner de l’hydration au corps après la nuit. Je ne l’ai pas testé en sortant du bain donc ce sera mon prochain défi pour valider ces nouveaux produits. Je me laisserai bien tenter par la senteur au lait et à l’amande. Les prix sont tout à fait abordables.

Je viens de découvrir cette gamme de chez Dove (vous pourrez retrouver ce produit en grande surface) Les odeurs sont vraiment délicates. A découvrir lors de votre passage au supermarché que les petit bugets y peuvent avoir plus facillement avec un rapport qualié/prix vraiement intéressant.

Mes soins dans la marque Dove avec entre autre.

 Lait Mon Soin Cocooning au beurre de karité et à la vanille de chez Dove

 

Beurre corps super nourrissant Beurre de karité de chez Sephora (16€99 les 400ml)

Une crème très riche et bien hydratante qui fait le job avec une texture agréable.

Patagonia beurre de chez Ayres (20€95 les 208ml)

Un beurre corporel qui a été un véritable coup de coeur. L’odeur est juste divine et la texture est très riche et très hydratant. A découvrir !

La suite de mes favoris beauté dans un prochain article !

Merci de votre fidélité et n’hésitez pas à nous faire partager vos coups de coeur en commentaire.

 

 

[Tag]Bucket List – 50 choses que je veux vivre avant de mourir

bucket-list

Voila un tag intéressant que je reprends à mon compte, histoire de ne pas laisser mourir mon blog, faute de temps : la bucket list ou la liste de choses que je veux vivre avant de mourir!

  1. Faire du bateau. Mieux, posséder mon propre voilier.
  2. Partir au Japon au moment de hanami, la floraison des cerisiers.
  3. Apprendre le violon.
  4. Apprendre l’accordéon.
  5. Faire le transsibérien.
  6. Visiter l’Allemagne.
  7. Faire le festival Mozart à Salzbourg.
  8. Passer une nuit dans des maisons hantées.
  9. Faire Saint Jacques de Compostelle.
  10. Faire la route 66 aux USA
  11. Et d’une manière globale, faire un grand road trip aux USA.
  12. Terminer au moins un de mes romans.
  13. M’installer à Vienne en Autriche.
  14. Donc apprendre l’allemand.
  15. Visiter les châteaux de la Loire.
  16. Visiter Florence.
  17. Retourner à Rome.
  18. Me remettre à la danse.
  19. Partir quelques jours de vacances sans être obligée de m’organiser comme si je partais à l’autre bout du monde.
  20. Passer mes vacances d’hivers au Bahamas/République Dominicaine/Bora Bora pour être en bikini quand tout mon entourage est parti skier à Valmorel ou à Chamrousse.
  21. Prendre des cours de peinture.
  22. Visiter le Tibet.
  23. Aller à Katmandou.
  24. Faire le festival du Hellfest.
  25. Visiter la Grèce (en réflexion plus que sérieuse pour le mois d’octobre).
  26. Aller dans les Catacombes de Paris.
  27. Retourner visiter le château de Versailles.
  28. Visiter le Cambodge.
  29. Visiter le Vietnam.
  30. Partir dans l’espace.
  31. Visiter les étangs de la Sologne.
  32. Prendre un abonnement pour aller à l’opéra.
  33. Pouvoir assister au concert du Nouvel An de l’orchestre phillarmonique de Vienne.
  34. Faire un vrai road trip en France.
  35. Développer mon propre jeu vidéo.
  36. Me faire une coloration de cheveux totalement loufoque genre rose licorne et des pointes turquoises.
  37. Me faire un marathon de TOUS les films d’un réalisateur donné (parmi eux : Kubrick, Lang, Burton, Spielberg, Fellini, Tarantino, Lynch, Orson Welles, les Coppola etc)
  38. Jouer au piano des grands morceaux comme la Tempête de Beethoven, la Ballade n°1 de Chopin ou des sonates
  39. M’acheter un nouveau piano, de préférence un Roland.
  40. Traverser le Groënland en raquette.
  41. Jouer dans un film ou une série (même figurante).
  42. Passer au journal télé.
  43. Devenir un écrivain célèbre.
  44. Faire Halloween à New York.
  45. Réaliser un robe comme le portait Marie-Antoinette
  46. Avoir un chien et faire avec lui de l’agility
  47. Faire le festival de Bayreuth.
  48. Partir une semaine en thalasso au Maroc
  49. Allez en Grande-Bretagne
  50. M’engager dans un truc humanitaire comme réparer une école en Afrique noire.
  51. BONUS : Et visiter : l’Egypte, Israël, la Roumanie, la Pologne, la Canada, l’Australie, le Sri Lanka, le Sénégal et j’en oublie!

Ecriture – Point sur mes projets à l’aube de 2018

 

 

Et si je me faisais un petit point sur l’ensemble de mes projets d’écriture (plutôt nombreux) avec  leur état d’avancement ou encore à l’état d’idées, histoire de bien débuter l’année 2018 !

Romans sentimentaux, érotiques.

Mademoiselle Elisa : une passion sublimée

Etat : En cours d’écriture
Nombre de mots et chapitres écrits : 27 000/6 chp écrits
Résumé :
Jeune femme fière, rebelle et éprise de liberté, Élisa de Rouville aime à fréquenter le café Procope. Se liant d’amitié avec une nouvelle génération de journalistes et de juristes, elle adhère aux idées nouvelles d’une fin de siècle frémissante et inquiète. Mais une rencontre va bouleverser son existence. Il est fascinant, d’une élégance et d’une prestance particulières qui la séduisent immédiatement. Il s’appelle Maximilien de Robespierre.
Mais la colère gronde, le pain manque. La Révolution est en marche…

Eden entre enfer et paradis

Etat : En cours d’écriture/ transformation en fiction originale
Nombre de mots et chapitres écrits : 39 000/7 chp écrits
Résumé :
Olivia Mallet, jeune provinciale, débarque dans la grande mégalopole de Munich. Elle va faire la connaissance d’Emeric et Lorenzo, ses deux voisins de palier, barmans d‘un club privé, les Nuits Pourpres. Intriguée, elle va se laisser entraîner dans un monde sombre et où le danger rime avec plaisir.

Ballade en désir majeur

Etat : Projet
Nombre de mots et chapitres écrits : NC
Résumé :
Max est une jeune pianiste qui arrive à Vienne, capitale de la valse et de la musique. Vivant de petits expédiants et jouant dans des piano bars, toujours un peu en dehors des clous, la jeune femme va faire la rencontre d’Alex, archiviste au Lycée Français. Fascinée par cet homme qui sembler avoir une vie qui danse sur un volcan, Max va vivre une passion sensuelle intense. Approchée par des membres du prestigieux Orchestre Phillarmonique, elle va devoir choisir entre cette passion qui la dévore et son amour de la musique.

Les Nuits Interdites de Monsieur L

Etat : Projet
Nombre de mots et chapitres écrits : NC
Résumé :
Monsieur L est un drôle de personnage. Vivant un peu en marge de la société, moitié clodo moitié gigolo, il gagne sa vie comme barman dans une boite de nuit. Mais cet homme à la personnalité ombrageuse est partagé entre sa passion pour Missy, professeur de piano, qui entretient avec monsieur L une relation sado-maso et avec Dieter, minable producteur et acteur de porno gay amateur qui s‘accroche à lui dans l‘espoir d‘un amour pur et sincère.

Urban Fantasy/BitLit

Les aventures des soeurs Sakurai : volume 1 – Eileen

Etat : En cours de réécriture
Nombre de mots et chapitres écrits : 9335/4chapitres
Résumé :

La vie d’Agent Fédérale du Bureau des Affaires d’Outremonde, appelé aussi Traqueuse, c’est pas marrant tous les jours. Entre cette tarée de Célia qui veut se venger de la mort de son frère par un maître-vampire, le père John Brown, qui bien que prêtre catholique, est le plus grand obsédé sexuel que je connaisse et Cassidy Leona, un changling fan de tennis, un peu excentrique à mon goût, et tous les autres membres du BAO, moi, Sakurai Eileen, mi-Humaine mi-Sorcière, je dois en plus gérer des pouvoirs que je connais pas complètement et qui se révèlent des plus imprévisibles ou des plus bizarres. Et pour couronner le tout, on a une série de meurtres plus gores les uns que les autres. Et le tueur a un objectif : appeler un puissant Démon. Je vous jure, j’aurai dû demander à être muter à l’antiterrorisme, c’est plus calme à côté. Faut que je me débrouille toute seule !

Les aventures des soeurs Sakurai : volume 2 – Aysly

Etat : En projet
Nombre de mots et chapitres écrits : NC
Résumé :

Volume qui se concentre sur la demie-soeur d’Eileen, Aysly, mi-humaine mi-fée.

 Kaëlyn Galnorn : chasseuse de primes

Etat : En projet
Nombre de mots et chapitres écrits : NC
Résumé :

Kaëlyn travaille de jour dans un lycée en tant que conseillière principale d’éducation. Mais la nuit, elle devient une redoutable chasseuse de prime pour le compte de la Rozen Kreuz, une dangereuse organisation qui veille à ce que les lois de l’Outremonde soient scrupuleusement respectés et n’hésitent pas à faire appel à des « traqueurs » non déclarés pour régler les affaires courantes. Car Kaëlyn qui se fait appeler Katy sur son lieu de travail est une véritable Sorcière de sang pur et descend d’une très ancienne lignée, apparentée au dieu Ondin (qui n’est, selon la vision des créatures fantastiques, qu’un puissant esprit et dont la vénération est une invention humaine). Elle est également très âgée, probablement plus de 400ans. A travers ses missions dans Atlanta, elle va peu à peu découvrir que la Rozen Kreuz a une sorte de de rival ancestral, surnomé le Couvent et dont l’objectif est obscur.
Kaëlyn est également à la recherche de son seul et unique amour, Theodran, un vampire vieux de presque trois millénaires.

Medieval Fantasy

Les Chroniques d’Onirie

Etat : En projet
Nombre de mots et chapitres écrits : NC – 4 tomes prévus
Résumé :

Depuis près de 800 ans, les Terres d’Oniria étaient en paix. Les royaumes ne connaissaient que richesse et prospérité. Mais dans l’ombre et l’obscurité des terres englouties, le mal gronde à nouveau. Un nouveau Sage Noir doit être élu, le cinquième, celui qui deviendra le maître absolu du destin de ces terres verdoyantes et de ceux qui y vivent. L’antique prophétie clamant la naissance des Cinq Lumières Blanches se réalisera-t-elle ?

Polar

Saga « L’Ombre » Statut : travail de recherche en cours. Format : Quadrilogie. Genre : polar.

1er tome : « Les fantômes des ombres » : Des couples âgés sont brutalement assassinés et des prostituées sont retrouvées avec des organes qui leur ont été retirés. Deux affaires criminelles totalement différentes, mais qui sont liées par un tandem morbide entre deux tueurs. La police piétine et fait appel à Judith Stern, étrange psychocriminologue souffrant du syndrome d’Asperger, tout juste revenue d’un stage d’étude aux États-Unis. Peu à peu, la jeune policière réalisera que ces affaires ne sont que la surface immergée d’un iceberg dont le maître se fait appeler « L’Ombre ».

2nd tome « Projet 1970 » : Suzanne, aperçue dans « Les fantômes des ombres », est une pirate informatique de génie et une cambrioleuse de haut vol surnommée Baby Babsy. Durant ses pérégrinations dans le côté obscur d’Internet, elle découvre un mystérieux programme nommé « Projet 1970 ». Parallèlement, une vague de suicides s’abat sur de nombreux informaticiens à travers le monde, dont le célèbre hackeur Dark Weird, son maître à penser. Décidée à faire la lumière et le lien entre ces morts étranges et « Projet 1970 », Suzanne ignore encore face à quel complot elle devra avoir affaire.

3eme tome « Des pas dans la neige » : Janvier 198*. Une petite fille disparaît un matin d’hivers. Ses dernières traces : des pas dans la neige. Enlèvement, fugue, la police finit par classer l’affaire.

Juin 201*. La canicule frappe la France. Clara, jeune éducatrice, est assaillie depuis son enfance par de terrifiants cauchemars : elle est une déportée d’Auschwitz. Mais Clara a trente ans. Comment pourrait-elle connaître avec précision les horreurs des camps de la mort ? Un soir, un des élèves qu’elle suit disparaît, sur son lit, un mot, un seul : « Ava est toujours vivante. ». Pour Clara, c’est le choc. Sa grande sœur était la petite disparue de ce matin de janvier 198*… Peu à peu, une vérité commence à émerger. Mais cette vérité risque fort de faire basculer Clara dans la folie.

4eme tome, titre à venir : Depuis la disparition de Sandro et la mort de Clara, Judith est déterminée à découvrir qui ou quoi se cache derrière l’Ombre. Pour cela, elle va être aidée par Suzanne, recherchée par Interpol pour détournement et extorsion de fonds, manipulation de marché, trafic d’influence, piratage de secrets industriels et cyber terrorisme, déterminée à prouver son innocence et persuadée que l’Ombre est aussi l’instigateur du « Projet 1970 ». Mais ce qui les attend est peut-être pire que la mort, le plus grand mensonge et la plus grande illusion pour manipuler l’Humanité.

Tétralogie du « Médecin ».

Volume 01

  1. Madeleine, 10ans, est l’unique rescapée d’un mariage qui a tourné au carnage. Elle n’a aucun souvenir antérieur à cet épisode tragique.
  2. Âgée de 30ans, Madeleine est devenue institutrice dans une école dans la banlieue de Lyon. L’été, elle décide de partir pour Hyères les Palmiers, dans le Var, pour savourer quelques jours de tranquillité dans une pension familiale. Elle y rencontre Serge, jeune flic et se lie d’amitié avec lui. Néanmoins, ce qui auraient dû être des vacances paisibles tournent au cauchemar. Une jeune femme est retrouvée assassinée dans le jardin de la pension… et qui ressemble trait pour trait à l’institutrice. Maddie va commencer à soupçonner que c’est lié à son horrible passé. En quête de réponses, la jeune femme aidée par Serge va voir les pensionnaires d’un autre œil, soupçonnant l’un d’entre eux d’être le « Médecin », celui qui a assassiné sa famille vingt ans auparavant. Peu à peu, elle va découvrir quelque chose qui va bouleverser sa vie…

Volume 02

Eté 2003.

La canicule s’est abattue sur la France… et une vague de disparition avec. Cassandra Essler, l’une des premières « profileurs » de l’Hexagone devenue détective privée plus par contrainte que par choix, se retrouve à chercher Stella, une étudiante de 21ans, disparue un soir sans laisser de trace…

Parallèlement, Maddie est sur la trace de celui qu’on nomme l’As de Pique ou qu’elle surnomme encore « le Médecin ». Des réunions secrètes des Francs-Maçons aux mystérieux souterrains Lyonnais, Cassandra et Maddie se sont lancées sur les traces non pas d’un tueur mais de quelque chose de plus dangereux et terrifiant… au risque de réveiller des choses dont il aurait été préférable de laisser enfouies.

Volume 03

2006

Madeleine a de nouveau disparu. Cassandra avec l’inspecteur Bequantin traquent l’Organisation afin de découvrir la vérité sur les origines de Madeleine.

Bourgoin-Jallieu. Karen est surveillante dans un lycée. C’est une jeune femme légèrement plus jeune que Maddie, vive, enjouée. Un jour, un homme en noir débarque sur son lieu de travail et prononce « Protocole B6-7-12 ». Karen change du tout au tout avant que l’inconnu lui sorte : « Agent Zwölf. Vous avez un ordre de mission. » et lui tend un revolver en lui ordonnant de tuer ses collègues. Sans un mot, Karen/Zwölf tire sur l’inconnu et s’enfuit.

Le carnage peut commencer…

Volume 04

2009

Maddie, Cassandra et Betanquin sont sur le point de dévoiler le vrai visage de l’Organisation. Pour cela, ils doivent retrouver Karen, le bras armé de l’Organisation. Maddie sait qu’elle devra, non seulement la neutraliser, mais rester sur ses gardes. Comme Karen, elle sait qu’elle l’un des nombreux cobayes destinés à devenir des machines à tuer. Elle ignore encore qu’elle va revoir par hasard celui qu’elle accuse d’être à la tête de cette Organisation et que jamais elle ne fût aussi proche de cette personne.

Fanfiction

Les Chroniques du livre des Ombres

Etat : En cours
Fandom : Diablo 3t
Nombre de mots et chapitres écrits : 1800/2 chapitres
Résumé : Lune et Roxanne, respectivement Moniale et Chasseuse de démon, s’unissent pour mettre la main sur le Livre des Ombres qui, dit-on, a été écrit de la main de Diablo lui-même.